Filles et adolescentes mère Ph: ABP

Département de l'Atacora: les jeunes filles mères soumises à une thérapie psychique

Dans le cadre de la semaine de santé, le directeur départemental de la santé de l’Atacora a soumis les jeunes filles mères déscolarisées et adolescentes de 15 à 17 ans de Tapoga à une thérapie psychique. 

Au détour d’un atelier d’expression dénommé « Autour du feu de joie », organisé dans le cadre de la semaine de santé, les jeunes filles mères déscolarisées et adolescentes de 15 à 17 ans de Tapoga ont bénéficié de l’assistance psychique du psychologue Alexis Ganlalo, a rapporté l’agence Bénin presse. Ces jeunes âmes, qui se sont adonnées très tôt au sexe, ont subi des traumatismes divers allant des problèmes familiaux, aux croyances d’envoûtement et de malédiction en passant par des pesanteurs socioculturelles. Les réalités évoquées par ces filles mères et adolescentes au cours de cette séance étaient aussi complexes que transversales. A travers des techniques d’assurance et de confiance en soi et en l’avenir, elles ont reçu une thérapie psychique qui va leur permettre de reprendre confiance en elles-mêmes et en l’avenir.
A Lire aussi Bénin: 45 élèves et 4 enseignants reconnus auteurs de grossesse en milieu scolaire dans la Donga
Le directeur départemental de la santé de l’Atacora a saisi l’occasion de cette semaine dédiée à la santé pour conscientiser les adolescents et jeunes de Tapoga sur les risques d’une sexualité précoce. Pour sa part, le Dr Jacob Namboni a déploré le fort taux de décrochage scolaire dû aux grossesses et aux mariages précoces dans la localité. “A peine une fille sur dix arrive à atteindre la classe de Terminale à Tapoga à cause du manque d’information pour une sexualité responsable “, affirme-t-il. Il a enfin salué le choix porté sur Tapoga par Plan International Bénin et Bupdos Ong pour l’organisation de cette foire de la santé.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.