Côte d’Ivoire – CPI: le PM confirme que l’Etat a envoyé une horde d’avocats contre Gbagbo

Le premier ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, a confirmé jeudi que l’Etat ivoirien avait réellement mandaté des avocats pour plaider en son nom au cours du procès de Laurent Gbagbo à la CPI. Il s’est aussi prononcé sur le retour éventuel au pays de l’ancien président.

Alors que le gouvernement du président ivoirien Alassane Ouattara avait nié avoir envoyé des avocats pour empêcher la levée des restrictions de libérations de Laurent Gbagbo, le PM Gon, confirme que « l’Etat a envoyé des avocats qui sont à la CPI et plaident dans le cadre du procès (…) la Côte d’Ivoire ne peut pas être absente a ce procès ». Il va sans dire que les observateurs qui indiquaient que le procès Gbagbo et Blé Goudé à la CPI, est entré dans une dimension politique. Aussi, le PM a indiqué que son gouvernement n’attend que la fin du procès à la CPI pour se prononcer sur le retour en Côte d’Ivoire de Gbagbo.

« Il y a un procès en cours à La Haye. Et je vous ai déjà dit que nous prenons acte des décisions de La Haye (…) C’est une question de justice. Nous attendons que la procédure judiciaire au niveau de la Cour pénale internationale suive son cours et s’achève », a affirmé M. Gon Coulibaly. La chambre d’appel de la Cour doit statuer sur la demande des avocats de Gbagbo relative à une libération inconditionnelle de ce dernier afin qu’il ait la liberté de rentrer chez lui en Côte d’Ivoire.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A la une de l'actualité

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accepter En savoir Plus

X