@Sahara Reporter

Coronavirus: un chien testé positif à Hong Kong et placé en quarantaine

Le coronavirus, récemment nommé «Covid-19» par l’OMS,  se propage toujours partout dans le monde. À Hong-Kong, un chien a été testé positif au coronavirus ; une première. Placé en quarantaine, il subira des examens plus poussés pour identifier l’origine de la contamination.

Le chien d’une femme atteinte du coronavirus a été placé en quarantaine à Hong Kong après que des échantillons prélevés sur l’animal ont été testés positifs au coronavirus, ont annoncé vendredi les autorités, même si aucun risque de contagion de l’animal de compagnie à l’homme n’est avéré. Le chien ne présente aucun symptôme de la maladie, a souligné le ministère hongkongais de l’Agriculture, des Pêches et de la protection de l’environnement.
Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), il n’existe pour le moment aucune preuve que des animaux comme des chats ou des chiens puissent attraper le virus. Pourtant, tous les animaux domestiques des personnes touchées par le coronavirus dans l’île seront désormais placés en quarantaine.
La cheffe des services de santé de l’ex-colonie britannique, Sofia Chan, a précisé que davantage d’analyses seraient réalisées sur le chien, qui demeurera à l’isolement jusqu’à ce qu’il soit “testé négatif”. Hong Kong dénombre 93 cas de coronavirus, dont deux personnes décédées.
Dans le monde, 50 pays ont détecté au moins 1 cas et plus de 20 pays ont détecté leur premier cas au cours de la semaine passée. Le dernier bilan fait état de 83 707 personnes infectées par le virus SARS-CoV-2 et 2858 décès. L’évolution de la situation a incité l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à déclarer que le coronavirus constitue désormais une menace internationale « très élevée », a annoncé vendredi son directeur général, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.