Bruxelles: Thalia, un bébé de 6 mois, convoquée par le juge de la paix

A Bruxelles, Thalia, un bébé de six mois, a été convoquée par erreur devant un juge de paix. Malgré les clarifications de sa maman qui indiquait qu’il y avait erreur sur la personne, la famille devra, à priori, se présenter à l’audience.

A lire aussi:

Une petite fille de six mois nommée Thalia a reçu un courrier de la justice en son propre nom. Il s’agissait d’une convocation devant le juge de paix du quartier Molenbeek-Saint-Jean. Mais, visiblement, c’était une erreurs administrative. Selon la justice, citée par RTL, ce bébé serait propriétaire d’un bien qu’elle loue à quelqu’un via le Centre public d’action sociale (CPAS). « La fillette aurait ainsi perçu 500 euros de loyer en trop, somme qu’elle devrait rembourser, ainsi que la garantie locative », indique le média. Cette erreur est liée à un homonyme. “J’ai téléphoné pour expliquer qu’il y avait une erreur. Après vérifications, ils m’ont dit qu’effectivement il y avait une erreur et qu’ils n’avaient pas fait attention en faisant les convocations, et qu’il est évident que mon bébé ne doit pas se présenter à l’audience”, a confié la maman de Thalia au média belge, RTL Info.

Mais quelques jours plus tard, elle reçoit une lettre expliquant le report de l’audience pour le 18 février prochain. “Vous devez vous présenter à l’audience et dire au juge que votre enfant est mineur”. Selon la même source, la mère très furieuse,  dénonce une situation inadmissible : “Je lui ai dit que j’étais de Châtelet, que l’audience était à Bruxelles et que j’étais à pied avec ma fille. Mais il m’a dit que je devais quand même me présenter au Tribunal. Je trouve ça fou et honteux ! On accuse un bébé de 6 mois et je dois aller à Bruxelles pour dire au juge qu’il y a erreur sur la personne. Et je doute que ce soit eux qui me payent les frais de déplacement !”.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A la une de l'actualité

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accepter En savoir Plus