Brésil: elle simule être atteinte de coronavirus pour avoir la priorité d’accès à des soins médicaux

Une Brésilienne a été arrêtée à Rio de Janeiro après avoir simulé être atteinte de coronavirus pour tenter d’obtenir la priorité d’accès à des soins médicaux dans un dispensaire, a indiqué la police locale samedi.

La commissaire en charge du dossier a expliqué que Claudete Maria Rosa da Silva, 39 ans, s’est présentée vendredi soir à un dispensaire de Copacabana, quartier touristique du Sud de Rio, affirmant qu’elle souffrait de symptômes du nouveau coronavirus. Pour tenter de convaincre ses interlocuteurs, cette habitante de Rio a dit qu’elle revenait de Hong Kong, où elle avait travaillé comme nounou. L’équipe médicale s’est aussitôt mise en état d’alerte, mobilisant de nombreux professionnels de santé pendant plusieurs heures.

La patiente a été amenée dans un pièce isolée et soumise à toute une batterie d’examens. Le ministère de la Santé a même été prévenu, comme le prévoit le protocole mis en place par les autorités sanitaires. Mais Claudete Maria Rosa da Silva a fini par être arrêtée par la police, après que des membres de sa famille aient révélé qu’en fait, elle n’avait jamais quitté le Brésil et n’était même pas en possession d’un passeport.

Le nouveau coronavirus a déjà contaminé plus de 34.500 personnes et tué 722 patients en Chine continentale. Aucun cas n’a encore été confirmé en Amérique Latine. Une trentaine de Brésiliens qui se trouvaient à Wuhan ont quitté la Chine vendredi et devraient atterrir dimanche matin à Anapolis, à 80 km de Brasilia, où ils seront placés en quarantaine pendant 18 jours dans une base militaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A la une de l'actualité

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accepter En savoir Plus