Bénin – Présidentielle : le député français, Jacques Krabal, peu favorable au parrainage des députés

Les dispositions du nouveau code électoral ont prévu le système de parrainage pour les élections présidentielles. En séjour de mission au Bénin, le secrétaire général de l’Assemblée parlementaire de la francophonie (APF), Jacques Krabal, n’est pas très favorable à cette option. Cela serait un échec de la démocratie béninoise, pense-t-il, si demain il y a un seul candidat du fait de cette disposition. 

A lire aussi:

Une délégation de l’assemblée parlementaire de la francophonie a séjourné au Bénin, du 1er au Février 2020.  En mission d’évaluation de la situation politique du pays après les dernières élections législatives, la délégation a échangé avec plusieurs personnalités et leaders politiques. Selon le secrétaire général de l’Assemblée parlementaire de la francophonie (APF), Jacques Krabal, et contrairement à ce qui est relayé, ces derniers jours, la page des législatives n’est pas encore totalement fermée pour l’assemblée parlementaire de la Francophonie. En tout cas, conformément au contenu de leur communiqué final, les prochaines élections municipales, communales et locales seront assez déterminantes pour l’APF pour revoir sa position. Au-delà des communales, l’assemblée parlementaire de la francophonie a les yeux rivés sur l’élection présidentielle de 2021.

Selon le député Jacques Kabral au micro de « Frisson Radio », l’échange avec le chef de l’Etat, Patrice Talon, a permis de savoir aujourd’hui que l’assemblée nationale du Bénin est monocolore. Cette configuration du parlement associée au système de parrainage n’augure rien de bien pour la démocratie au Bénin. Aussi, se demande-t-il, s’il ne serait pas utile d’envisager l’abandon du système de parrainage ou le restreindre aux élus communaux lorsque les élections municipales et locales du dimanche 17 Mai 2020 seront libres, transparentes et inclusives. Le secrétaire général de l’Assemblée parlementaire de la francophonie reste donc peu favorable au parrainage des députés de la huitième législature. Selon lui, ce parrainage fait courir le risque pour le Bénin d’une compétition sans challenge en 2021. Les mêmes causes produisant le mêmes effets, la démocratie pourrait à nouveau être mise à rude épreuve.

vous pourriez aussi aimer
1 commentaire
  1. Fiiiiiiiii dit

    Ce n’est pas à lui de nous dire comment faire les parrainages.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A la une de l'actualité

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accepter En savoir Plus

X