Bénin: les récriminations de Alexandre Hountondji contre le pouvoir Talon

L’ancien conseiller politique du président Boni Yayi et soutien de l’actuel chef d’Etat au second tour de l’élections présidentielle, le professeur Alexandre Houngbédji s’est prononcé sur les causes majeures de sa dissension avec le président Talon. Selon lui, après son accession au pouvoir d’Etat, l’actuel président de la République a commis deux fautes majeures qui ont amené le peuple à lui retirer sa confiance.

A lire aussi:

L’ancien conseiller du président Boni Yayi, Alexandre Hountondji s’est prononcé sur l’actualité politique nationale. Dans un entretien qu’il a accordé au média numérique « Reporter Bénin-Monde », il a opiné sur la gouvernance actuelle et sur les deux fautes majeures qu’aurait commises l’actuel locataire du palais de la Marina. En effet, après un développement sur le cycle des régimes au Bénin, le professeur Hountondji a donné sa lecture de la gouvernance du pays depuis 2016. Au micro de notre consœur Peace Hounyo, l’ex-conseiller de l’ancien président Boni Yayi a relevé dans la gouvernance actuelle deux fautes graves qui ont plombé le développement du pays sous le président Patrice Talon. Primo, le professeur reproche au président de la République, l’utilisation du pouvoir d’Etat pour régler des comptes personnels. Selon lui, on ne peut pas se saisir du pouvoir d’Etat pour se venger. Le pouvoir que le peuple vous confère, vous devez l’utiliser pour ce peuple et au nom de ce peuple, a-t-il fait savoir avant de préciser que le pouvoir demande de la transcendance et non l’instauration d’une gouvernance abjecte.

A Lire aussi https://beninwebtv.com/2020/02/gouvernance-au-benin-un-nouveau-coup-de-gueule-de-valentin-djenontin/

La seconde faute grave commise selon Alexandre Hountondji par le président Patrice Talon est le conflit d’intérêt au sommet de l’Etat. Pour lui, quand la gouvernance se passe de cette façon au sommet de l’Etat, le peuple devient tout de suite méfiant et soupçonne toutes vos actions. Quand vous poserez désormais un acte, le peuple qui vous observe s’interroge sur la sincérité de l’acte que vous venez de poser. A croire l’ancien conseillers, ces fautes du chef de l’Etat sont d’autant plus graves qu’il a été porté par 65% de béninois, ce qui à son avis rend ces fautes impardonnables. Les difficultés que le pays a traversées sont les conséquences de ces fautes qui nous distraient de l’essentiel, indique-t-il avant de conclure que puisque le chef de l’Etat dans sa psychologie se complaît dans ces comportements, la fin du calvaire du peuple n’est pas pour demain.

1 commentaire
  1. Wabi dit

    Bavardage inutile et insensé d’un intellectuel taré et corrompu. Il n’y a que les voleurs de la république qui aient retire leur « confiance » au président TALON.
    Il raconte des balivernes. Intellectuel pourri!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A la une de l'actualité

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus