Bénin: les communes disposant de plusieurs comptes, sommées de les fermer

Les communes qui disposent de plusieurs comptes sont dans le viseur du gouvernement de Patrice Talon. A travers un communiqué, rendu public, le ministre de l’économie et des finances demande aux communes qui sont dans cette situation de procéder, sans délai, à la fermeture de ces comptes.

A lire aussi:

Pour mieux contrôler la traçabilité des ressources des communes, le gouvernement de la rupture demande aux communes, qui ont plusieurs comptes bancaires non autorisés, de procéder, sans délai, à leur fermeture. C’est par un communiqué du ministre de l’économie et des finances que les maires sont instruits à cet effet. Selon le média en ligne, Nouvelle Tribune, qui a publié l’information, il est revenu au ministre que plusieurs mairies «  disposeraient de comptes bancaires différents de ceux du Receveur-Percepteur, sur lesquels des recettes communales sont encaissées hors budget et ceci au mépris des dispositions des articles 34 et suivants de la loi visée en première référence « 

Les communes concernées par cette mesure sont donc invitées à fermer, sans délai, ces comptes bancaires illégaux et à reverser leur solde sur le compte des receveurs-percepteurs (les seuls comptes autorisés) quelle que soit la nature et l’origine des fonds qui y sont logés, indique la même source. Ces pratiques, précise le communiqué, augmente le risque de détournement des deniers publics, parce que ces fonds sont placés dans des comptes non autorisés et échappent, par conséquent, au contrôle de l’Etat.

1 commentaire
  1. EFELDÉ dit

    Il faut absolument donner la liste des communes concernées et les montants des sommes versées sur ces comptes bancaires illégaux.
    Merci et bon courage !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A la une de l'actualité

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accepter En savoir Plus