Projet Forêt Classée du Bénin Ph: Kingo News

Bénin: le projet Forêts classées officiellement lancé par le ministre Tonato

Le ministre du cadre de vie et du développent durable, Didier Josée Tonanto, a procédé ce mardi 25 février 2020 à la salle Baobab 2 du Novotel de Cotonou, au lancement du projet Forêts Classées au Bénin (PFC). 

La salle Baobab 2 du Novotel de Cotonou a servi de cadre ce mardi 25 février 2020 au lancement du projet Projet Forêts Classées au Bénin (PFC) par le Ministre du cadre de vie et du développement durable, M. José Tonato. Il était assisté pour la circonstance de son collègue de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche, M. Gaston Dossouhoui et celui de l’énergie, Jean Claude Houssou. Le Projet Forêts Classées a pour objectif la gestion intégrée des forêts classées ciblées, la facilitation de l’accès des principales villes du Sud-Bénin au bois-énergie produit de manière durable ainsi que la promotion de la chaîne des valeurs de Produits Forestiers Non Ligneux (PFNL) ciblés, améliorant ainsi les revenus des communautés dépendantes des forêts.
A Lire aussi Berge lagunaire de Dantokpa: Tonato sur le terrain pour apprécier l’avancement des travaux
Ce projet, selon Monsieur Atou seck, représentant résident de la Banque Mondiale près le Bénin, rapporté par “Kingo news”, repose sur un schéma intégré, participatif et gagnant – gagnant qui donnera aux populations locales un rôle essentiel dans la gestion des forêts et va mettre en place des contrats de performance qui permettront aux agriculteurs de participer à la création des pépinières, à la plantation et à l’entretien de 15.000 hectares d’acacias. Il poursuit en informant que les éleveurs seront intégrés dans ce dispositif d’incitation qui permettra de fariner le recul des forêts.
Pour le ministre Josée Didier Tonato, le Projet Forêts Classées au Bénin coûtera 14 millions de dollars et va participer au renforcement de la capacité opérationnelle de l’administration forestière, en mettant en place un cadre de gouvernance opérationnelle suffisamment robuste pour assurer un suivi efficace et durable des Forêts Classées (FC), des transferts de techniques d’intensification agricole et de méthodes d’agroforesterie qui permettront d’améliorer simultanément la productivité, la résilience au changement climatique et la gestion durable des ressources forestières dans les Forêts Classées ciblées, la protection des zones à haute valeur de conservation, le développement de grandes plantations de bois-énergie qui contribueront à répondre à la demande croissante des principales villes du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.