Bénin: l'avis de l'He Guy Mitokpè sur l'entretien de la presse avec Patrice Talon

L’ancien député et secrétaire général du parti Restaurer l’Espoir a donné son appréciation sur l’entretien accordé par le président de la République à la presse locale le mercredi 19 février 2020 dans le cadre de la commémoration des 30 ans de la conférence des forces vives de la nation. 

A lire aussi:

Le mercredi 19 février 2020, date de la commémoration des 30 ans de l’ouverture de la conférence des forces vives de la nation, le président Patrice Talon a accordé un entretien à la presse locale. entretien au cours duquel il a abordé les questions relatives à la conférence des forces vives de la nation et aux réformes institutionnelles en cours sous son mandat. Dans un post sur sa Page Facebook, le secrétaire général du parti Restaurer l’Espoir, l’honorable Guy Mitokpè résume le discours du chef de l’Etat en trois grands blocs. Dans un premier temps, il fait remarquer que le président de la République entend faire feux de tout bois pour faire accéder le pays au développement. Selon Guy Mitokpè, tous les chefs d’Etat qui ont ainsi conduit leur peuple ont appliqué la politique de « après moi, le déluge ». « Le développement à pas de charge, n’est en réalité rien d’autre qu’un développement fragile. Un développement dont la fondation n’est basée sur rien d’autre que la cendre. Au temps des premiers présidents de la Centrafrique, le pays avait été « construit » mais tout en construisant le pays, ils n’avaient pas pris soin de construire également l’homme Centrafricain. Ils avaient fragilisé les liens des Centrafricains les uns entre les autres. Je peux aussi citer beaucoup d’autres pays du monde, où pour le ou les leaders, il fallait aller au développement sans prendre en compte l’élargissement des fissures ou fractures entre les fils du pays. », fait-il remarquer. Pour l’ex-parlementaire, la résistance de l’opposition n’a jamais été contre la construction d’un Bénin nouveau mais pour un Bénin développé dans le respect des normes de consolidation de la paix durable.

A Lire aussi https://beninwebtv.com/2020/02/benin-communales-2020-le-parti-fcbe-3eme-bloc-du-pouvoir/

Pour ce qui est du deuxième volet, le député Guy Mitokpè semble comprendre que le chef de l’Etat veut faire croire que 30 ans après la Conférence Nationale des Forces Vives de la Nation, la démocratie n’a pratiquement pas apporté grand-chose à notre peuple, du moins pas le développement escompté. « Effectivement, c’est même la raison pour laquelle, en 2016, nous avons porté notre choix sur vous. Nous avons porté notre choix sur vous, parce que vous devez non seulement préserver notre Démocratie mais mieux la renforcer et surtout nous conduire au développement durable. Mais ce n’est pas ce que nous constatons Monsieur le Président. Nous constatons que la solution que vous nous proposez, remets d’abord en cause notre démocratie. Ma conviction est que si vous détruisez cette démocratie, demain c’est à sa quête que sera notre peuple. », affirme-t-il. Le souhait du peuple béninois en portant son choix sur votre personnalité, poursuit-il, était de voir rimer à cette démocratie-là, le développement.
En dernière position, l’honorable Guy Mitokpè, estime que le président Patrice Talon assimile tout ce qui se passe dans le pays actuellement à une pilule amère qui s’avale par un patient mais pacifiquement. « A ce propos Monsieur le Président, je voudrais dire que vous et vos hommes avez pris des dispositions staliniennes afin que cela se passe comme vous le décrivez. Nous continuerons à rêver d’un Bénin meilleur. Nous continuerons à travailler pour plus de liberté et pour plus de justice. Notre Résistance a toujours été inscrit dans le cadre de la non-violence et nous vaincrons . », conclut-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A la une de l'actualité

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus