Bénin – Conseil national de l'éducation : réaction de l'ex-député Guy Mitokpè

Installé le 21 janvier 2020 par le Chef de l’Etat, Patrice Talon, le nouveau Conseil national de l’éducation (Cne) fait réagir l’ancien député Guy Mitokpè. Usant de son canal habituel, il prodigue de sages conseils aux membres dudit conseil pour la réussite de leur mission.
Pour l’ex-député Guy Mitokpè, les nouveaux membres du Conseil national de l’éducation (Cne) ont désormais la lourde responsabilité de « sauver  » les futures générations du pays. « Si nous construisons tout, sans construire les citoyens du futur, en prenant véritablement en compte la formation du citoyen et en évitant au maximum les frustrations entre nous-mêmes, nous serions en train de construire sur de la cendre », a-t-il rappelé.
Selon lui, l’avenir de l’école béninoise dépend des décisions que prendront les membres dudit Conseil. Ainsi, il pense que ceux-ci doivent fuir premièrement la méchanceté des tout premiers cadres au lendemain des indépendances. « C’est la méchanceté des nôtres, la mesquinerie des uns et des autres, le tout couronné par l’hypocrisie et le manque d’amour de la Patrie, qui expliquent le mieux le niveau de sous-développement de notre pays », a-t-il expliqué. Et de poursuivre : « Dans ce Conseil, retenez que vous n’êtes ni des dieux, ni des demi-dieux, ni même des surhommes. Vous êtes purement et simplement des compatriotes, dont le parcours et l’expérience laissent croire que vous pouvez booster le pays pour les prochaines années par vos propositions ».
Conscient qu’aucun pays au monde n’a pu atteindre l’émergence sans un système éducatif performant et futuriste, il les exhorte à penser à des solutions aux problèmes auxquels se trouve confronter le système éducatif béninois pour le bonheur des populations. « Nos jeunes souffrent. Ils sont formés pour les métiers déjà dépassés. Le monde évolue et nous voulons des jeunes mieux formés pour affronter les défis du futur », a-t-il martelé.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

A la une de l'actualité

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus