Bénin: ce que pense Patrice Talon de la transhumance politique

A quelques semaines des élections communales du 17 mai 2020, la transhumance politique bat sont plein, notamment au sein de la mouvance présidentielle. Face à ce fait qui semble compromettre la réforme du système partisan, le président Patrice Talon a livré son avis dans un entretien accordé à la presse ce mercredi 19 février 2020, à l’occasion des 30 ans de la Conférence nationale.

A lire aussi:

La transhumance politique qui secoue les partis politiques à la veille de chaque échéance électorale est perçue autrement par le chef de l’Etat, vis-à-vis de la réforme du système partisan. Pour le président Patrice Talon, la transhumance politique ne devrait véritablement pas avoir un impact négatif sur la logique définie à travers la réforme du système partisan. « La transhumance politique n’est pas si, à mon sens, préjudiciable à la responsabilité politique des acteurs au sens de ce que je viens de décrire, avoir l’envergure nationale qu’il faut pour exercer le pouvoir », a-t-il déclaré. Au sens donc de la réforme du système partisan, que quelqu’un quitte un parti X pour un autre Y n’est pas en réalité un véritable problème, pourvu qu’il se retrouve à la fin dans un parti d’envergure.

« C’est un exemple que vous avez donné, qui est une préoccupation; mais qui pour moi n’a jamais été un élément important, majeur, des lois qui devraient être votées pour réformer le système partisan. Ça viendra peut-être demain… », Patrice Talon.

Pour le président de la République, la transhumance politique est un « comportement qui est parfois lié à la recherche de positionnement et d’intérêts individuels ». Il estime qu’il s’agit d’un travers moral des acteurs politiques. Il garde quand même l’espoir qu’une solution sera trouvée avec le temps. « Ces choses là, nous parviendrons à les corriger tout doucement. Mais il n’est pas évident que ce soit par la loi que nous parvenions à corriger tous nos travers. On ne peut pas vouloir que la loi instantanément corrige tout », a-t-il fait savoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A la une de l'actualité

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accepter En savoir Plus