Bénin: Arnauld Akakpo élu président de la CCIB

Arnauld Akakpo a été élu par ses pairs, Président de la Chambre du Commerce et d’Industrie du Bénin (CCIB ce vendredi 07 février 2020 avec 32 voix contre 28 voix pour son Challenger Gagnon.

A lire aussi:

La Chambre de Commerce et d’Industrie du Bénin (CCIB), créée le 12 avril 1908, a un nouveau président. Il s’agit de ArnauLd Akakpo, un passionné des affaires qui s’était orienté vers une formation technique en Mécanique Générale et méthodes de soudure, chaudronnerie et charpenterie. Il créa, en 1991, un Atelier de Mécanique Générale employant 12 salariés appuyés par une cinquantaine d’apprentis et exerça dans ce domaine d’activité de 1993 à 2000 où, par un contrat, il avait en charge les interventions sur le matériel technique et industriel de la SONACOP.

Qui est véritablement Arnauld Akakpo?

Il fonda, en 1996, sa première structure formelle « Etablissement J. NISSI » à Parakou et évolue dans le domaine de la quincaillerie et Divers en étroit lien avec l’Atelier de Mécanique. A travers son goût pour l’entrepreneuriat, il avait réalisé, en 1997, pour son propre compte, une cuve de 1000 litres afin de se positionner comme un revendeur des produits de la SONACOP. Il obtint un contrat de « Pedler» à TOTAL avec exclusivité dans les 2 Nords du Bénin en 1999 quand la SONACOP était en difficulté.

En 2002, Il entama le développement des points de vente du pétrole et du gasoil dans les deux Nords qui a atteint  un point culminant en 2007 par l’obtention d’un agrément pour l’importation et la distribution des produits pétroliers et leurs dérivés, ainsi J. NISSI se mua en JNP (Jehova Nissi Pétrolium). Cette évolution a permis le développement de la distribution des produits pétroliers et de leurs dérivés via son réseau de stations de type moderne.

Face à la crise de l’essence de contrebande qui a augmenté d’un cran, les difficultés de trésorerie des béninois dans un contexte d’inactivité de la Société nationale des corps pétroliers, Sonacop, Arnauld Akakpo aura déployé tout le management nécessaire pour limiter la peine des béninois. Avec une vaste politique de couverture, du territoire national, des stations JNP, notamment dans les grandes villes, les difficultés d’approvisionnement dues à l’insuffisance des stations-services dans les grandes villes et toutes les autres contrées béninoises sont de plus en plus maîtrisées.

A ce titre, Arnauld Akakpo constitue donc un prototype de manager pas très répandu sous les tropiques et qui sait saisir les opportunités, toute chose qui apporte de nouvelles chances au Trésor public. Son savoir-faire a, comme on peut s’en convaincre, dépassé les limites de JNP. La preuve, en 2009, les activités de JNP prennent une autre envergure avec le contrat de représentation de ENOC (Emérite National Oil Company) dans plusieurs pays d’Afrique décroché brillamment de part le comportement vertueux que son promoteur a affiché durant les quelques années de coopération avec cette structure des Émirats Arabe Unis.

A ce jour, il dispose d’une Holding basée à Casablanca avec un statut de CFCA (Casa Finance City Autority). La holding compte ses filiales dans 17 pays en Europe, en Asie, au Moyen-Orient, en Amérique et en Afrique. Les filiales au Bénin, regroupées en GIE, emploient plus de 1500 salariés et plus de 3000 emplois indirects.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A la une de l'actualité

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accepter En savoir Plus