Bénin: après l’incident du poste de Kérémou, le gouvernement clarifie et rassure

Dans la nuit du samedi 08 au dimanche 09 février 2020, un groupe d’individus, des braconniers, selon les explications de la police républicaine, ont attaqué le poste de police avancé de Kérémou. Après cet incident, le gouvernement a tenu à rassurer l’opinion nationale qu’il ne s’agit nullement d’une attaque djihadiste comme certains l’ont avancée mais un acte de vandalisme perpétré par des braconniers.

A lire aussi:

Dans son traditionnel point de presse du mercredi, le ministre de la communication et de la poste est revenu sur l’incident survenu dans la nuit du samedi 8 au dimanche 9 février à Banikoara. Le porte-parole du gouvernement a tenu, à la faveur de ce point de presse, à apporter des clarifications sur ce qui s’est réellement passé au niveau de ce poste avancé de Kérémou et les nouvelles dispositions prises pour renforcer la sécurité dans la zone. Ce qui s’est passé à Banikoara n’a aucun rapport avec une attaque djihadiste, a rassuré le ministre Alain Orounla. L’incident est lié à des braconniers qui se sont retranchés dans la zone du parc de la Pendjari, a-t-il fait savoir.

A Lire aussi: https://beninwebtv.com/2020/02/benin-attaque-dun-poste-de-police-a-keremou-les-assurances-de-la-police-republicaine/

Selon lui, le gouvernement, par mesure d’anticipation, avait pris des dispositions pour l’installation d’un avant-poste de sécurité, construit en matériaux précaires, en attendant un déploiement de militaires pour renforcer la sécurité de cette zone. Mais malheureusement, l’acte de vandalisme s’est perpétré la veille même où le déploiement militaire se préparait à renforcer la sécurité de la zone. Le ministre porte-parole s’est alors demandé si les braconniers ont agi opportunément ou s’ils avaient été informés du redéploiement de militaires dans la zone. En tout état de cause, rassure le ministre Alain Orounla, d’autres mesures sécuritaires sont prises pour sécuriser davantage le secteur. Le ministre a, pour finir, présenter ses mots de condoléances à la police républicaine et à la famille du fonctionnaire de police qui a perdu la vie dans cet acte de vandalisme.

A suivre en février, 2020

1 commentaire
  1. COOVY dit

    Ceux qui ont toujours voulu présenter le Bénin comme un pays d’insécurité, à des fins bien avouées, ont trouvé des témoins qui leur ont dit que les assaillants étaient des djihadistes. Suivez mon regard.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A la une de l'actualité

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accepter En savoir Plus

Privacy & Cookies Policy
X