Bénin : Abdoulaye Bio Tchané apprécie l’amélioration de l’IDH

Le Bénin a enregistré l’amélioration de son rang au classement de l’Indice du Développement Humain, une performance sur laquelle le ministre d’Etat chargé du plan et du développement, Abdoulaye Bio Tchané, revient et expose les facteurs ayant contribué à ce résultat. 

A lire aussi:

Le Bénin ne figure plus sur la liste des 25 pays les plus pauvres au monde. Le dernier rapport sur l’indice de développement humain l’atteste. Cet indice prend en compte l’espérance de vie à la naissance, l’évolution du produit intérieur brut et le niveau d’éducation. Cette performance du Bénins aux dires du ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané, est la conséquence d’une croissance économique soutenue depuis 2016. En effet, reçu dans un entretien spécial par un quotidien de la place, le numéro 2 du gouvernement de la rupture a exposé les facteurs déterminants de ce classement. Selon le ministre du plan, la croissance économique du Bénin était de moins 2% en 2015 jusqu’à atteindre, en 2018, 6,7%. Ce taux a permis à la Banque Africaine de Développement, qui compile l’ensemble des données pour le continent et le compare au reste du monde, de citer notre pays parmi ceux ayant les plus forts taux de croissance dans le monde, a-t-il fait savoir. Mieux, indique-t-il, il y a 6 pays africains qui sont classés parmi les 10 pays les plus performants au monde et le Bénin en fait partie.

Sur l’Indice de Développement Humain (IDH), on peut aussi noter, avec beaucoup de satisfaction, que le Bénin se place premier des pays de l’UEMOA qui comprend aussi la Côte-d’Ivoire et le Sénégal et 4ème de la CEDEAO qui comprend aussi le Nigéria et le Ghana. Avec ce niveau d’indice, le Bénin sort de la liste des 25 pays les plus pauvres dans le monde, a précisé le numéro 2 du gouvernement Talon. L’amélioration de ces indices, explique-t-il, est le résultat des politiques menées depuis 4 ans par le régime de la rupture. Pour le ministre Abdoulaye Bio Tchané, les efforts du gouvernement, auquel il appartient dans les secteurs de la santé, l’éducation et la croissance économique, a conduit à cette bonne évolution de l’Indice de Développement Humain.  » J’ai parlé tout à l’heure de la croissance économique qui vient d’une maîtrise de la situation macroéconomique, des politiques budgétaires plus saines, des politiques de développement bien orientées et des politiques sociales qui permettent aux populations de commencer par recueillir une partie des dividendes de la croissance économique. Entre 2015 et 2019, nous avons donné de l’eau à plus de 10% de notre population par rapport à 2015. C’est pareil pour l’électricité. Pour les cantines scolaires, l’Etat dépensait environ 1 milliard par an. Aujourd’hui, nous sommes à plus de 14 milliards par an. Ce qui fait que plus de 51% de nos enfants qui vont à l’école ont droit à un repas chaud par jour. C’est important parce que cela améliore l’accès des enfants à l’école, cela permet aussi aux enfants d’avoir des meilleurs résultats.« , a-t-il fait savoir.

1 commentaire
  1. Sunil dit

    C’est salutaires ces chiffres qui sont à l »actif du bénin . cependant, la croissance économique ne prend en compte le progrès social, voilà sa plus grande limite . je ne suis du même avis que le n°2 du gouvernement lorsqu’il estime que la croissance est partagée !
    C’est pas vrai puisqu’elle est quantitative et non qualitative.
    Je salue notre gouvernement actuel surtout sur l’assainissement des finances publiques Bravo !
    Mais le tissu social est toujours remis en cause.
    Je vous suggère de penser à améliorer le salaire des fonctionnaires pour que ceux qui sont à la base puisse en bénéficier car c’est tout une chaîne.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A la une de l'actualité

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accepter En savoir Plus