Alii Bongo et Emmanuel Macron, respectivement président gabonais et franç[email protected]

Après Paul Biya, une association gabonaise invite Macron à faire pression sur Ali Bongo

L’association de défense des droits de l’homme et de bonne gouvernance au Gabon “TropCtrop” a invité le président français Emmanuel Macron à faire pression sur le régime de Libreville pour la libération des prisonniers politiques et d’opinion.

Après le tollé général soulevé par l’intervention d’Emmanuel Macron au Cameroun, l’association gabonaise “TropCtrop” souhaite que le chef de l’Elysée face pression sur les autorités du Gabon. «Les Gabonais qui ont suivi attentivement votre intervention, attendent que vous passiez également un coup de fil à Madame Marie-Madeleine Mborantsuo, pierre angulaire du clan Bongo, et plus ancienne présidente d’une Cour Constitutionnelle en activité en Afrique francophone», écrit le mouvement.
« Le Cameroun n’est pas un territoire d’outre-mer de la France », des jeunes camerounais recadrent Macron
Le mouvement de la société civile dit attendre un «coup de fil aux autorités gabonaises dont Sylvia et Nourredine Bongo pour qu’ils libèrent Bertrand Zibi Abéghé, Pascal Oyougou, Privat Ngomo, Kelly Ondo Obiang, Ballack Obame, Patrice Oyabi, Armel Mouendou Mbina, Karl Mihindou et tous les autres prisonniers politiques et d’opinion». Au salon international de l’agriculture à Paris, Macron a avoué avoir fait pression sur Paul Biya pour que l’opposant Maurice Kamto et ses coaccusés soient libérés.
Coronavirus: Ali Bongo à la rescousse des étudiants gabonais confinés à Wuhan
«Je vais appeler la semaine prochaine le président Paul Biya et on mettra le maximum de pression pour que la situation cesse […] Il y a des violations des droits de l’homme au Cameroun qui sont intolérables, je fais le maximum», a-t-il ajouté. Des déclarations  devenues virales sur les réseaux sociaux. A la suite de cela, des jeunes camerounais avait exprimé leurs mécontentements devant l’ambassade de France à Yaoundé, face aux propos discourtois du successeur de François Hollande.

2 commentaires
  1. Zama dit

    Et qui les gilets jaunes désespérés vont faire appel pour qu’il mette pression sur Jupiter.Les africains sont a l’image de leurs pays de mer de comme le disait Trump.

  2. Hervé dit

    Gros couillon, c’est la France qui pille ces pays
    Ces africains de merde comme tu dis nourrissent la France de leur pétrole, manganèse, or, uranium, coltan, diamant et j’en passe
    Faudrait vraiment s’instruire un minimum avant de sortir des conneries pareilles

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.