@Connection Ivoirienne

Après l’incident de la gifle du policier, les tunisiens en Côte d’Ivoire réagissent

Alors que les ivoiriens s’indigne à propos du comportement déplacé d’un ressortissant tunisien envers un policier, l’association des ressortissants tunisiens en Côte d’Ivoire a réagi dans un communiqué condamnant la réaction de leur compatriote.

« L’Association des Tunisiens en Côte d’Ivoire (aTunCI) tient à exprimer sa solidarité avec le policier ivoirien gratuitement agressé, le 26 février 2020, par un ressortissant tunisien en Côte d’Ivoire », a déclaré dans un communiqué, la présidente de l’association Intissar Amri. A travers cette déclaration, l’association « salue à cet égard le sang froid de la police ivoirienne, qui a permis d’éviter qu’une situation particulièrement sensible ne dégénère et ne prenne une tournure beaucoup plus grave après que l’agresseur, maîtrisé, ait été pris à partie par des riverains en colère ».
Dans le même message, l’aTunCI a condamné « avec la plus grande fermeté cette agression envers un citoyen ivoirien représentant la force publique de surcroît » et a tenu à indiquer que ce genre de comportement de ses ressortissants n’était pas légion et donc qu’il s’agit d’un « acte isolé ». « Cet acte ne correspond en aucune façon aux valeurs de fraternité et de partage portées par la communauté tunisienne de Côte d’Ivoire, parfaitement intégrée dans son pays hôte », a indiqué l’association. « l’aTunCI salue l’État de droit qu’est la Côte d’Ivoire et s’en remet à la justice ivoirienne pour statuer sereinement sur cette affaire », a conclu Intissar Amri.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.