Algérie: un patron de presse, proche de Bouteflika, arrêté pour corruption

Un patron de média, proche de l’ancien président, Abdelaziz Bouteflika, a été arrêté, ce mercredi, à Alger pour des faits de corruption, apprend-on de l’AFP.

En Algérie, le chef du groupe de média privé (Ennahar), Anis Rahmani, a été arrêté et placé en garde à vue, mercredi, pour des faits de corruption. Selon des médias locaux, le journaliste de 49 ans est accusé d’infraction à la législation de change, chantage pour l’obtention d’avantages indus, abus de pouvoir et détention de comptes bancaires à l’étranger. Ces deniers mois, Anis Rahmani et son groupe de presse ont eu des démêlées avec la justice, dans plusieurs dossiers de diffamation qui leur a même valu des condamnations.

Réputé proche de l’ex-président Abdelazizi Bouteflika, Anis Rahmani sera présenté au procureur de la république, ce jeudi. En Algérie, une vaste opération anti-corruption a été lancée par la justice pour appréhender des personnes accusées dans des dossiers de malversations, sous l’ancien régime. Reste à savoir si ce patron de presse va s’ajouter à la longue liste.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A la une de l'actualité

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accepter En savoir Plus

X