Accusé d’avoir diffamé ses propres joueurs, le Barça sort de ses gongs et menace

Comme attendu, le Barça a sorti un communiqué officiel pour rejeter les accusations du programme « Què t’hi jugues » de la branche catalane de la Cadena SER. Le média a révélé que le club catalan avait engagé la société I3 Ventures pour laver l’image de Josep Maria Bartomeu sur les réseaux sociaux et dénigrer dans le même temps celle des futurs candidats à la présidence du Barça. Certains joueurs, actuels et anciens, auraient aussi été visés par cette campagne de diffamation. Le Barça menace de prendre des mesures légales contre le média qui a publié ces accusations. Il a, de plus, demandé une rectification publique du média en question.

A lire aussi:

Voici ce que dit le Barça dans son communiqué.

Suite aux informations diffusées aujourd’hui, selon lesquelles le FC Barcelone aurait engagé une entreprise chargée de créer des articles sur les réseaux sociaux afin d‘écorner l’image de tiers liés directement ou indirectement au Club, il s’avère que :

1.- Le Club nie catégorquement toute relation, et encore plus le fait d’avoir engagé une entreprise fournissant des contenus sur les réseaux sociaux, visant à diffuser des messages négatifs ou méprisants concernant des personnes, entités ou organisations en lien de près ou de loin avec le Club.

2.- I3 Ventures, fournisseur du Club, n’a aucun lien avec ces comptes et, s’il était démontré une quelconque relation avec ceux-ci, le FC Barcelone résilierait immédiatement le contrat unissant les deux entités avant d’engager des poursuites légales dans la défense de ses intérêts.

3.- De plus, le FC Barcelone confirme avoir engagé des services de monotorisation sur les réseaux sociaux afin d’avoir connaissance des messages positifs et négatifs sur le Club.

4.- En engageant ces services, le Club s’assure de protéger et de préserver sa réputation, ainsi que celle des personnes liées à ce dernier (sponsors, joueurs, directeurs, socios, clubs de supporteurs…) étant donné que la protection de l’image est essentielle pour ceux qui travaillent au FC Barcelone.

5.- Le Club exige la rectification immédiate des informations diffusées et se réserve le droit de poursuivre en justice ceux qui continuent à affirmer que le Club est impliqué dans ce genre de pratiques.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A la une de l'actualité

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accepter En savoir Plus