Voici comment soigner la mauvaise haleine et tous types d’empoisonnement avec le charbon actif (vidéos)

La mauvaise haleine se caractérise par une odeur nauséabonde de la bouche. Cet état de chose se manifeste par plusieurs raisons. Comme solution naturelle, les scientifiques proposent l’utilisation du charbon de bois naturel qui est aussi utilisé pour soigner l’empoisonnement sous plusieurs formes.

A lire aussi:

Le charbon végétal est indispensable pour soulager les flatulences, les gaz intestinaux, les ballonnements, l’aérophagie, la mauvaise haleine, la diarrhée, la gastro-entérite. Il s’avère efficace aussi pour contrer une intoxication et peut faire baisser le cholestérol ainsi que les triglycérides sanguins.

Quelles sont les causes de la mauvaise haleine ?

Selon le site charbon végétal, il existe plusieurs causes à la mauvaise haleine. En voici quelques exemples :
– la déshydratation ou sécheresse de la bouche (xérostomie)
– une mauvaise hygiène de la bouche
– les caries (où les particules de repas restent entre les dents et les creux)
– les problèmes intestinaux
– le diabète
– les maladies du foie ou des reins
– tabac, alcool

Pourquoi et comment lutter contre la mauvaise haleine avec du charbon végétal ?

La principale cause de l’halitose (mauvaise haleine) chronique est intestinale. En effet, l’intestin est surchargé de toxines et le corps cherche à s’en débarrasser. Il faut donc permettre à l’organisme de se désintoxiquer. Le charbon actif va aider votre métabolisme à évacuer les substances toxiques accumulées.

En effet, plusieurs produits naturels sont indiqués pour prendre soin des dents et de la mauvaise haleine, mais le charbon est l’un des incontournables de l’hygiène buccale naturelle. Le charbon actif ayant un effet purifiant pour les dents aide à éliminer les bactéries et les toxines, ce qui fait de lui un allié de taille pour se débarrasser naturellement d’une mauvaise haleine. Il aide aussi à prendre soin de votre sourire en réduisant les taches et prévenir le jaunissement des dents.

Mais comment l’utiliser ? Mélangez une cuillère à café de charbon mis en poudre dans un verre d’eau et buvez la préparation après chaque repas. Vous pouvez aussi trouver du charbon végétal sous forme de gélule mais il est plus efficace de se gargariser avec le charbon que de l’avaler tout rond.  

Grâce à sa propriété absorbante, le charbon de bois vous aide à vous débarrasser des odeurs gênantes dans le réfrigérateur, dans les chaussures. Vous n’avez qu’à placer un morceau là où provient l’odeur afin qu’il l’aspire.

Un autre moyen de lutter contre la mauvaise haleine dans cette vidéo.

Le charbon pour sauver d’un empoisonnement

Les recherches indiquent qu’il joue un rôle dans le traitement des empoisonnements et des intoxications. Nous entendons par empoisonnement, l’introduction dans l’organisme, d’une substance toxique, capable d’altérer la santé ou d’entraîner la mort. Comme par exemple une overdose et tout autre empoisonnement que vous connaissez. Le charbon végétal étant le plus actif des désintoxiquant naturels, il agit contre les substances qui nuisent à la santé et régule le transit intestinal. Il peut absorber les toxines qui nuisent à l’organisme avant de les expulser. Considéré comme le meilleur agent de décontamination, il agit contre les métaux lourds, les hydrocarbures, les chlorures, les pesticides, les hormones de synthèse et les médicaments. Aussi, c’est un excellent remède contre les venins d’insectes ou de serpents, mais aussi contre les toxines produites par certains végétaux.

La posologie varie en fonction de l’âge et du nombre de dose par traitement. Pour cette raison, votre médecin pourra vous conseiller sur la posologie la plus adaptée à vos besoins. Mais comme dose d’entretien, un gramme par jour est recommandé ; on peut cependant en prendre jusqu’à 100 g sans aucun risque pour la santé. La consommation de charbon végétal est susceptible de noircir les selles. Par contre, elle est contre-indiquée en cas de saignement ou d’obstruction intestinal, de déshydratation et de digestion lente. Les femmes enceintes et allaitantes devraient s’abstenir d’en utiliser ainsi que les nourrissons et les enfants de moins de 6 ans, sauf avis du pédiatre traitant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A la une de l'actualité

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accepter En savoir Plus