Tunisie: Qalb Tounes, le parti de Nabil Karoui exclu du prochain gouvernement

Le parti Qalb Tounes de Nabil Karoui ne sera pas sollicité dans le cadre des concertations pour la formation du gouvernement en Tunisie. C’est ce qu’à annoncé le premier ministre désigné, Elyes Fakhfakh.

A lire aussi:

Le parti du magnat des médias et candidat malheureux à la dernière présidentielle ne sera pas présent dans la prochaine équipe gouvernementale tunisienne. A l’instar de Qalb Tounes, le parti doustourien libre (PDL) avec 17 sièges à l’Assemblée des Représentants du peuple (ARP) est aussi mis sur le banc de touche. Elyes Fakhfakh précise que ces deux formations politiques « ne sont pas dans le processus réclamé pour le moment par le peuple, et il faut créer une stabilité politique pour se consacrer à la transition sociale longuement attendue par le peuple ».

Il justifie cette mise à l’écart de la deuxième force du parlement avec ses 36 députés par les soupçons de corruption qui pèsent sur le président du parti, le richissime homme d’affaires Nabil Karoui. Mais au sein du parti, on promet déjà un échec cuisant au prochain gouvernement lors du vote de confiance à l’Assemblée. Qualifiant de « gouvernement d’exclusion« , Oussama Khelifi, cadre de Qalb Tounes, a déclaré que sa formation politique est prête à s’opposer au prochain gouvernement.

La Tunisie, un pays ingouvernable!

Le verdict issu des législatives a permis, à plusieurs grands partis ainsi que micros partis, d’être représentés au sein de l’Assemblée nationale. Cette représentativité se révèle être un handicap pour la formation du gouvernement et plonge le pays dans un vide constitutionnel. Si le prochain gouvernement n’obtient pas la confiance du parlement, le président Kais Saied sera contraint de convoquer des élections législatives anticipées afin de permettre à une formation de dégager une majorité conséquente, capable de former un gouvernement. Sans gouvernement depuis son accession au palais de Carthage, le nouveau président s’ennuie certainement.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A la une de l'actualité

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accepter En savoir Plus

X