Tunisie-formation du gouvernement: Kaïs Saïed nomme un nouveau Premier ministre

Le président tunisien Kaïs Saïed a nommé un nouveau premier ministre après l’échec de l’équipe d’Habib Jemli au parlement. Face aux multiples pressions politiques, le chef d’Etat a désigné l’ancien ministre des finances Elyes Fakhfakh pour gérer la primature.

Le chef de l’Etat tunisien a nommé à la primature l’ancien ministre des finances Elyes Fakhfakh. Cette nomination intervient après l’échec de l’ex-premier ministre Habib Jemli qui n’a pas eu la confiance du parlement. Candidat malheureux à la présidentielle, Elyes Fakhfakh est une personnalité dont les compétences sont reconnues grâce au redressement de l’économie du pays. Ancien ministre du tourisme, le nouveau chef du gouvernement de 47 ans a un mois pour former son gouvernement qu’il soumettra au vote de confiance à l’Assemblée nationale.

Cette tache s’annonce très ardue vue la composition de l’hémicycle. Ennahdha, la première force politique de cette chambre n’a que 54 députés suivi de Qalb Tounes de Nabil Karoui avec 36 élus. Avant d’avoir la confiance du parlement, le gouvernement devra recueillir au moins 109 des 217 voix.

Le risque d’une dissolution du parlement

Au cas où le prochain gouvernement n’aurait pas eu la confiance de l’Assemblée nationale, le risque d’une dissolution de la chambre serait évident afin de convoquer des élections anticipées qui permettront aux partis de dégager une majorité conséquente pour gouverner sans calculs politiques. Depuis l’arrivée au pouvoir du président Kaïs Saïed, la Tunisie est presque ingouvernable.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.