Trois soldats turcs tués par les forces de Khalifa Haftar en Libye

Selon des médias locaux, au moins trois soldats turcs ont été tués lors des combats dans et autour de la ville libyenne de Misrata, vendredi. Six autres personnes ont été blessées, ont indiqué les sources. Les corps des soldats morts ont été transportés à l’aéroport de Misrata, rapporte ahvalnews.com.

Le général Khalifa Haftar et son armée nationale libyenne (LNA) font pression pour prendre Misrata, située dans l’ouest de la Libye et un bastion clé du gouvernement libyen reconnu à l’ONU à Tripoli, qui est soutenu militairement par la Turquie. L’offensive survient après que la milice de Haftar a pris le contrôle de la ville côtière de Syrte. Le président turc Recep Tayyip Erdoğan a annoncé le mois dernier que son gouvernement envoyait du personnel militaire en Libye pour aider à former et conseiller l’armée du gouvernement d’accord national basé à Tripoli. Le Parlement turc a approuvé le déploiement cette semaine.

Des pays comme l’Égypte et les Émirats arabes unis, qui soutiennent Haftar, se sont fermement opposés à la participation turque. La mort des trois soldats a également été confirmée dans un tweet par la Libya Review, qui a des contacts étroits avec les forces de Haftar. Mercredi, l’armée de l’air de Haftar a pilonné des cibles dans le sud de Misrata, affirmant avoir fait de nombreuses victimes. La milice de Haftar prévoyait de prendre Misrata avant l’arrivée de troupes turques, a déclaré un commandant de l’ALN au journal saoudien Asharq Al Aswat.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.