Tina Glamour : « On dit que Hamed Bakayoko a tué mon enfant, mais il m’a acheté une maison… »

Dans une récente sortie sur l’émission « Rien à cacher » de la radio Nostalgie, Tina Glamour est revenue sur les rumeurs autour de la mort de son fils, Arafat.

A lire aussi:

King incontesté du coupé-décalé et grande voix de la musique africaine, DJ Arafat est décédé le 12 Août 2019 des suites d’un tragique accident de la circulation. Sa mort a endeuillé le monde du showbiz et plusieurs voix se sont élevées pour accuser les personnalités politiques d’être les responsables de la mort de l’enfant terrible d’Abidjan. Connu pour ses frasques, l’artiste était vu comme un intouchable malgré ses multiples bêtises. Le ministre ivoirien de la défense Hamed Bakayoko est régulièrement cité comme le véritable coupable de la mort de l’artiste.

Mais pour Tina Glamour, toutes ses accusations sont infondées. Invité sur l’émission « Rien à cacher » de la radio Nostalgie, la mère du Daïshikan a tenu a faire taire les ragots proférés contre le père spirituel de son fils. «On parle du ministre Hamed Bakayoko qui a tué mon enfant. Mais c’est Hamed Bakayoko qui m’a acheté une maison, il n’était pas obligé… Je suis Bété. Pourquoi le FPI ne m’a pas donné un seul yako ? Pendant les funérailles de mon enfant, on me dit il y a Affi N’Guessan qui doit passer, on me bloque à la porte… Moi, j’ai perdu mon enfant, mais à la fin, ma propre famille m’a combattu parce qu’il y avait le blé», a déclaré Tina Glamour

A suivre en février, 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A la une de l'actualité

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accepter En savoir Plus

Privacy & Cookies Policy
X