Luanda Leaks : l’empire de la femme la plus riche d’Afrique commence à s’effondrer

La banque portugaise EuroBic a annoncé qu’elle mettrait fin à sa relation d’affaires avec la femme la plus riche d’Afrique, Isabel dos Santos, a rapporté BBC.

A lire aussi:

Les Luanda Leaks commencent à faire effet et la principale concernée, Isabel Dos Santos, la fille de l’ancien président d’Angola, vient de perdre un gros partenaire. Citée comme une femme d’affaire corrompue, qui a fait fortune sur le dos de son pays au détriment de la misère des nombreux citoyens angolais, dos Santos a perdu la confiance de la Banque portugaise EuroBic, qui a décidé de rompre leur collaboration. Cette décision fait suite à une enquête de la BBC qui a révélé un certain nombre de transactions douteuses de la milliardaire.

La banque a indiqué que le conseil d’administration avait décidé, lundi, lors d’une réunion, de « mettre fin à la relation commerciale avec les entités contrôlées par l’univers de l’actionnaire Isabel dos Santos et les personnes qui lui sont étroitement liées », ajoutant qu’elle enquêterait sur les transferts valant des dizaines de millions de dollars faits par Mme Dos Santos, rapporte BBC. Ses contrats commerciaux allaient de la compagnie pétrolière d’État angolaise Sonangol au plus grand fournisseur de téléphones portables du pays. Cependant, Mme Dos Santos dit que les allégations contre elle sont entièrement fausses.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A la une de l'actualité

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accepter En savoir Plus

X