Luanda Leaks – Affaire dos Santos: le chef d’une grande banque d’Angola démissionne

L’affaire de corruption impliquant la femme la plus riche d’Afrique, Isabel Dos Santos, continue de faire des vagues. Le patron d’une des plus grandes banques d’Angola a remis sa démission après avoir été cité dans l’affaire.

Mario Leite da Silva, qui était président de Banco de Fomento Angola (BFA), la troisième plus grande banque du pays, a fait cette annonce dans la lettre du 20 janvier, un jour après que son nom est apparu dans une mine de documents divulgués alléguant un enrichissement illicite par la fille milliardaire de l’ancien président Jose Eduardo dos Santos. Cette nouvelle intervient après qu’un autre banquier, gestionnaire de compte de dos Santos à EuroBic, une banque portugaise, a été retrouvé  mort dans sa maison à Lisbonne.

Plus tôt, la banque portugaise avait annoncé la rupture de sa collaboration commerciale avec la « princesse de Luanda », à la suite de la divulgation par un consortium de journalistes d’investigation, de plusieurs centaines de documents attestant que dos Santos a fait fortune en torpillant son pays. Notons qu’avant ces révélations, l’Etat angolais avait déjà ouvert une enquête judiciaire pour fraudes et gelé les avoirs de dos Santos dans le pays. Cette dernière nie toutes les accusations contre elle.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.