Libye : les combattants syriens pro-turcs fuient vers l’Italie (LNA)

Certains des 2000 combattants syriens qui ont été transportés en Libye pour combattre aux côtés du gouvernement d’accord national (GNA) contre son rival Khalifa Haftar, auraient fui en Europe, selon l’Armée nationale libyenne (LNA) de Haftar, cité par le Middle East Monitor (MEMO).

A lire aussi:

Le site de média britannique Investigative Journal a rapporté mercredi que le général de division de l’ANL, Ahmed Al-Mismari, a déclaré que «les mercenaires ne croient pas qu’ils retourneront en Turquie ou en Syrie, donc essayer de se rendre en Europe est l’option la plus logique pour eux ». Selon Al-Mismari, «147 mercenaires ont payé des acomptes pour aller en Europe», avec au moins des dizaines ayant atteint l’Italie.

Dans une déclaration lors d’une conférence de presse qu’il a prononcée samedi, la veille de la conférence de Berlin sur le processus de paix en Libye, Al-Mismari a adressé ses paroles au président turc Recep Tayyip Erdogan, demandant: «Savez-vous qu’au cours des dernières 48 heures, plus de 41 terroristes syriens sont allés en Italie via des ports en Libye? »

Une stratégie non confirmée

L’ANL prétend que certains combattants syriens utilisent l’offre de la Turquie de combattre en Libye à leur avantage, dans le but d’être introduits clandestinement en Europe une fois qu’ils auront abandonné les forces du GNA. Selon le MEMO, bien que de telles affirmations n’aient pas été vérifiées par le GNA ou d’autres acteurs du conflit, l’affaire provient d’un ancien combattant de Daesh qui a été capturé alors qu’il tentait de fuir la Libye et est actuellement détenu par l’ANL.

L’ancien militant de Daech se serait évadé d’une prison du nord de la Syrie appartenant aux Forces démocratiques syriennes dirigées par les Kurdes (SDF) avant de se faire passer pour un combattant de l’opposition générale pour se rendre en Libye puis en Europe, indique le MEMO.

A suivre en février, 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A la une de l'actualité

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accepter En savoir Plus

Privacy & Cookies Policy
X