Liban: Michel Aoun convoque une réunion de sécurité après des affrontements violents à Beyrouth

Au Liban, la Présidence a annoncé la tenue d’une réunion de sécurité, ce lundi 20 janvier, après un week-end extrêmement marqué par des affrontements entre forces de l’ordre et manifestants.

Le Président Michel Aoun a convoqué une réunion de sécurité, ce lundi, après les violents affrontements entre la police et les manifestants qui défilent depuis plusieurs mois. Cette réunion de sécurité aura lieu cet après-midi en présence des ministres de la Défense et de l’Intérieur ainsi que des hauts gradés des forces de la police et de l’armée. Selon un tweet de la Présidence, il sera question de “discuter des développements sur le plan sécuritaire et des mesures à prendre pour préserver la stabilité et le calme dans le pays“.

Samedi et dimanche, la police anti-émeute a tiré des gaz lacrymogènes et des balles en caoutchouc sur des manifestants. Au moins 546 personnes ont été blessées durant les deux jours de mobilisation, selon un rapport de la Croix rouge libanaise. Les manifestants qui se dirigeaient vers le siège du parlement se sont heurtés à la forte présence de l’armée et de la police qui avait en charge la protection de l’institution.

Toujours pas de gouvernement!

Désigné, il y a environ un mois, le Premier Ministre Hassan Diab n’a toujours pas formé un gouvernement. L’universitaire qui a succédé à Saad Hariri à la primature poursuit les négociations avec les acteurs politiques afin de former son équipe. Dans les rues, on exige des compétences pour un gouvernement de technocrates qui se sera chargé de redresser l’économie du pays et répondre aux aspirations d’un peuple qui a perdu la confiance de la classe politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.