Le nouveau chef des Gardiens de la révolution islamique, Esmail Qaani © Agence de presse Tasnim / Document via REUTERS

Les Etats Unis menacent à nouveau de tuer un autre général iranien

Aussitôt nommé, les États-Unis menacent déjà de s’en prendre au nouveau chef de l’unité d’élite iranienne, Esmail Ghaani, qui remplace le général Qassem Soleimani.

Un responsable américain a indiqué que le général Esmail Ghaani subirait le même sort que son prédécesseur s’il suivait ses traces. Si le général Esmail Ghaani, le chef nouvellement nommé de la Force Quds, la partie secrète de l’élite Corps des Gardiens de la Révolution Islamique (IRGC), “suit le même chemin de tuer des Américains alors il rencontrera le même sort”, a déclaré le représentant spécial américain pour l’Iran Brian Hook dans une interview au journal Asharq al-Awsat. “Nous tiendrons le régime et ses agents responsables de toute attaque contre les Américains ou les intérêts américains dans la région”, a poursuivi Hook, sans donner plus de détails.

Cette nouvelle menace américaine contre un haut responsable iranien et contre l’Iran, intervient seulement quelques semaines après que le monde entier a été secoué par la frayeur d’une troisième guerre mondiale. Un triste événement, évité de peu, causé par le meurtre ciblé du général Qassem Soleimani à l’extérieur de l’aéroport de Bagdad début janvier, rapporte RT. Un affront que les dirigeants iraniens ont promis de venger et l’attaque des camps en Irak, qui abritaient les soldats américains en avait été une preuve. Pour l’instant, les tensions sont redescendues même si la menace de conflit n’est toujours pas écartée.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.