Irak: plusieurs morts et blessés dans de violents affrontements, ce lundi à Bagdad

Deux personnes sont mortes, ce lundi, dans des affrontements à Bagdad, la capitale irakienne. Selon une source policière, une soixantaine de personnes, dont de hauts officiers, ont été blessées pendant les émeutes.

A lire aussi:

Très tôt ce lundi, plusieurs manifestants irakiens sont redescendus dans les rues pour contraindre le pouvoir à répondre aux exigences de la contestation. « Les événements d’aujourd’hui ont fait deux morts et une soixantaine de personnes ont été blessées« , a indiqué cette source, citée par les médias, faisant état de cas d’asphyxie par du gaz lacrymogène. Ces affrontements ont éclaté aux premières heures de ce lundi, dans plusieurs zones du centre de la capitale irakienne, précisément à la place Tahrir, et aussi la place Tayaran.

A travers ces mobilisations enclenchées en octobre 2019, les populations exposent une kyrielle de revendications, dont la tenue d’élections anticipées, la réforme de la loi électorale, la désignation d’un Premier ministre indépendant et la fin de la corruption. Après des semaines de violents affrontements, le Premier ministre Adel Abdel Madhi a rendu sa démission. Divisée, la classe politique n’est pas encore parvenue à désigner un nouveau chef de gouvernement.

Vers la renaissance de la contestation populaire

La contestation populaire refait surface après des semaines de tensions marquées par l’assassinat du Général iranien, Qassem Soleimani, à Bagdad. Ces tensions américano-iraniennes ont fait conjuguer au second plan la crise irakienne. Mais cette reprise virulente des manifestations devra pousser les politiques à agir le plus vite que possible.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A la une de l'actualité

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accepter En savoir Plus