Guinée Conakry: au moins trois morts dans de nouveaux affrontements à Labé

Au moins trois personnes sont mortes en Guinée, jeudi, dans des affrontements entre populations et forces de l’ordre à Labé, dans le centre du pays.

A lire aussi:

Les manifestations anti-Condé se poursuivent à Conakry ainsi que dans plusieurs régions du pays. Jeudi 23 janvier, des heurts ont éclaté entre manifestants et forces de l’ordre. Selon un bilan relayé par les médias locaux, trois personnes sont tombées sous des balles dont on ignore si elles ont été tirées par la police. « La ville est en ébullition depuis ce matin, les populations se sont révoltées« , a déclaré Mamadou Aliou Laly Diallo, joint au téléphone par l’AFP.

Le jeudi, le mouvement de contestation initié par le Front national pour la défense de la constitution (FNDC) n’avait pas appelé à manifester. Mais dans tout le pays, les tensions restent palpables entre les frontistes de l’opposition, de la société civile, des syndicats et les forces de défense et de sécurité. Les organisations de défense des droits humains dénoncent un usage excessif de la force de la part des hommes en uniforme et une impunité quasi totale.

Polémique autour de la réforme constitutionnelle!

Le président a jugé bon de doter son pays d’une nouvelle constitution capable de répondre aux défis actuels du temps. Mais pour le FNDC, le projet de révision ouvre la voix à un troisième mandat du dirigeant, élu en 2010 puis en 2015. Selon la loi fondamentale en vigueur, Alpha Condé n’est plus éligible à un nouveau mandat.

A suivre en février, 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A la une de l'actualité

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accepter En savoir Plus

Privacy & Cookies Policy
X