@Alohanews

Emoi au Maroc après le viol collectif d’une adolescente par 20 personnes

C’est le choc au Maroc après que les citoyens ont appris le calvaire qu’a vécu une jeune adolescente aux mains d’une vingtaine d’hommes qui l’on violée et torturée avant de tenter de l’assassiner.

Elle a 17 ans et est actuellement hospitalisée au Centre hospitalier universitaire Ibn Rochd de Casablanca. Selon les informations de Franceinfo, Oumaima a été Kidnappée, violée et torturée pendant une vingtaine de jours. Au cours de sa période de captivité, 20 personnes ont abusé d’elle.  Ses parents et l’association Sayidati ont fait publier une vidéo apportant des précisions sur son état de santé actuel et aussi lançant un appel aux autorités marocaines et à l’opinion publique. Selon le président de l’association Sayidati, Walid Benslima, la jeune adolescente « souffre d’une crise psychologique aiguë, sa famille n’est pas autorisée à la voir ». Quant à sa mère, elle indique qu’Oumaima « a été blessée à coups de couteau et obligée à ingurgiter des substances toxiques qui devaient la tuer ».

La victime aurait réussi à s’évader grâce à une personne qui était venue pour abuser d’elle. “Cet individu était venu sur les lieux pour la violer également, mais il a fini par céder à ses supplication et l’a aidée à prendre la fuite”, affirme Walid Benslima, président de l’association Sayidati, cité par Franceinfo. Cette affaire résonne comme un écho à celle de la jeune Khadija, torturée, violée et tatouée de force à l’été 2018 pendant les longs jours de sa séquestration dans la région de Béni Mellal. Casablanca est sous le choc.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.