Politique

Emmanuel Macron est « très agacé par la montée en puissance de ce discours d’indépendance », Nathalie Yamb

Nathalie Yamb, la camerounaise d’origine Suisse, considérée comme susceptible de porter atteinte à l’ordre public en France, vient encore de jeter un pavé dans la mare du système France-Afrique. Selon la « dame de Sotchi », la France intervient régulièrement en Afrique, pour faire échouer tous les projets que les Etats entreprennent avec d’autres partenaires différents de la France.

La conseillère exécutive du Lider, le parti de l’ancien président de l’Assemblée nationale ivoirienne Mamadou Koulibaly, s’est encore adressée à la jeunesse africaine au moment où les présidents des pays du G5 Sahel étaient reçus à Pau, en France, par Emmanuel Macron pour un sommet consacré à la situation au Sahel. La militante helvético-camerounaise, comme à son intervention très remarquée contre la « Françafrique » à Sotchi , lors du sommet Russie-Afrique, a encore tenté de sonner le glas quant à la relation incestueuse entre la France et les pays africains, surtout ceux francophones. Très offusquée de la relation qu’entretiennent le président ivoirien Alassane Dramane Ouattara et son homologue français Emmanuel Macron, Nathalie Yamb a réaffirmé son engagement, à travers l’émission «PolitRussia», pour la lutte à l’indépendance africaine.

« La Côte d’Ivoire est actuellement dirigée par M. Alassane Dramane Ouattara. Elle est confrontée à d’énormes problèmes dont la pauvreté, le chômage, la migration, la corruption, la faillite du système éducatif et du système de santé. Elle est d’ailleurs devenue, ces dernières années, l’un des principaux pourvoyeurs de migrants. » a déclaré celle qui a été expulsée de Côte d’Ivoire en décembre dernier. Les autorités ivoiriennes lui reprochaient une « activité incompatible avec l’intérêt national ».

« La côte d’Ivoire est un pays francophone, qui au moment de l’indépendance a signé des accords qui la font appartenir à la zone franc et au titre desquels elle utilise la monnaie qu’on appelle le franc CFA. Ces accords signés, pour certains dès 1959, se sont donc avérés être de facto des instruments de blocage qui avaient pour but de feindre l’indépendance des pays africains en les  maintenant pieds et mains liés comme des esclaves. » a déclaré l’ex chargée de communication de l’ancien président ghanéen Jerry Rawlings.

Pour la militante helvético-camerounaise « le président Alassane Dramane Ouattara veut à tout prix préserver les intérêts et l’exclusivité de la France dans les domaines stratégiques » et de continuer « La particularité du franc CFA, au-delà de ses aspects techniques et iniques, qui sont aujourd’hui connus, à savoir, l’obligation de déposer 50% des devises sur un compte d’opération au trésor public français, le droit de véto de la France au sein des Banques centrales d’Afrique de l’Ouest et du Centre, l’arrimage au franc français puis à l’Euro, l’impression des billets en France et qui sert également d’officine de renseignements pour la France ».

Pour la nouvelle icône de la lutte contre la Françafrique, la France , à travers le franc CFA, est au « courant de tous les projets que la Côte d’Ivoire et les Etats membres entreprennent avec d’autres partenaires et elle intervient régulièrement pour les faire échouer ou alors tout simplement pour exiger de faire partie du deal. »   Selon Nathalie Yamb « ce mécanisme de surveillance et d’interférence empêche donc un partenariat gagnant-gagnant avec d’autres pays, comme par exemple, la Russie ». De plus, insiste t-elle, « le président français Emmanuel Macron se montre très agacé par la montée en puissance de ce discours d’indépendance et non anti-français comme certains se plaisent à le présenter », et de conclure« Levez-vous, c’est parce que nous sommes couchés, c’est parce que nous sommes assis, qu’ils pensent qu’ils sont forts. Levez-vous, prenons notre destin en main. Libérons-nous. La lutte continue. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Pour continuer à bénéficier gratuitement des services de ce site, vous devez d'abord supprimer votre bloqueur de publicité