@Bloomberg

Crise libyenne : l’Egypte pourrait retirer son soutien à Haftar

Les choses pourraient commencer à changer en Libye. Selon plusieurs sources, l’Egypte serait dans une posture de reconsidération de son soutien au général Khalifa Haftar, chef de l’armée nationale libyenne (LNA).

Dans un rapport de Middle East Eye (MEE), citant une source algérienne proche du conflit, le Caire pourrait «reconsidérer» son soutien au puissant commandant libyen Khalifa Haftar. Le média indique que cette information aurait été confirmée par une autre source égyptienne qui a indiqué que la raison de ce revirement égyptien serait le fait que « la communication (entre le Caire et l’homme fort libyen) s’est considérablement détériorée ».

La source algérienne a également indiqué que le gouvernement égyptien avait décidé de «transférer l’affaire Haftar aux services de renseignements militaires» et que le président Abdel Fattah al-Sissi avait «annulé une réunion récemment prévue» avec le maréchal libyen, rapporte le MEE. Ce revirement en vue pourrait être l’une des raisons pour lesquelles Haftar, qui compte toujours sur le soutien des Emirats arabes unis, pourrait chercher du soutien ailleurs, y compris en Russie et en Grèce.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.