Serge koléa, journaliste de la RTI1 et lauréat du prix super Ebony [email protected] sur7

Côte d’Ivoire: Serge Koléa de la RTI 1 remporte le prix du meilleur journaliste 2019

La soirée de récompense des acteurs de la presse ivoirienne s’est tenue samedi 28 janvier à l’hôtel président de Yamoussoukro. Pour l’édition 2019 du prix Ebony, c’est le journaliste de la RTI1, Serge Koléa qui est reparti avec le grand prix.

Serge Koléa de la Radio Télévision ivoirienne 1 est sacré meilleur journaliste de l’année 2019 en Côte d’Ivoire. Le jury du prix Ebony qui récompense les meilleures productions journalistiques a décidé de lui attribuer le prix de cette 21ème édition pour la qualité de ses productions. Outre le grand prix, le lauréat a également été récompensé pour les prix Ebony télévision, prix de la meilleure interview et celui des droits de l’homme. Serge Koléa repart donc avec un véhicule flambant neuf et plusieurs autres lots, dont des terrains viabilisés et une importante somme d’argent.

Il succède ainsi à Traoré Tié Medandjé, lauréat du prix de l’Union nationale des journalistes de la Côte d’Ivoire en 2018. Au niveau de la radio, c’est Soro Yafolo Sita de Radio Côte d’Ivoire qui s’empare du prix Ebony tandis que Francis Kouamé Yao du quotidien gouvernemental Fraternité Matin, remporte la récompense de sa catégorie (presse écrite). Celui du meilleur journaliste sportif est revenu à Noor Sylla.

“Une presse en danger”

A l’issue de cette nuit de la communication, le président de l’Union nationale des journalistes de la Côte d’Ivoire Jean-Claude Coulibaly a lancé un vibrant appel aux acteurs des médias en général et aux autorités gouvernementales en particulier. « La presse ivoirienne est en danger. Nous sommes des chômeurs en sursis », a déclaré le premier responsable de l’association professionnelle des hommes de médias. Il appelle l’Etat à s’investir plus pour  l’émergence d’une presse responsable et de qualité au service de toutes les populations de Côte d’Ivoire. « Nous souhaitons une subvention directe de l’État à hauteur de 0, 01% du budget annuel de l’État, soit environ 8 milliards de francs CFA », a-t-il plaidé. Une doléance qui n’est pas tombée dans des oreilles de sourds. L’état s’engage à continuer à apporter son soutien à la pressea répondu Sidi Tiémoko Touré, ministre de la communication et porte-parole du gouvernement ivoirien présent à la cérémonie.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus