Côte d’Ivoire – Proximité de l’aéroport: le gouvernement « fabrique » des milliers de sans abris

La décision du gouvernement ivoirien, de déloger les personnes vivant trop proche de l’aéroport près de la capitale commerciale Abidjan, est entrée dans sa phase pratique, vendredi, la démolition des habitations ayant commencé. Mais cette opération a un côté sombre.

A lire aussi:

Libérer les abords de l’aéroport d’Abidjan en Côte d’Ivoire, c’est la mission que s’est donnée le gouvernement du pays après l’incident du jeune garçon mort dans le train d’atterrissage d’un avion de la compagnie Air France. Des dizaines de milliers de personnes vivent dans la région, mais le gouvernement affirme que leurs maisons sont illégales et présentent un risque pour la sécurité.

La démolition a effectivement commencé vendredi 24 janvier 2020 et les personnes déguerpies crient au secours car, pour la plupart, elles n’ont nulle part où aller. Même si les autorités parlent de la trop grande proximité de leurs habitations avec l’aéroport, ce qui est vraisemblablement vérifié, ces ivoiriens soulignent tout un autre problème. Ils disent qu’ils ont été ciblés parce qu’ils sont pauvres. Certains indiquent qu’ils y ont grandi et y vivent depuis plus de 40 ans. La question qui se pose désormais, c’est de savoir où irait tout ce beau monde.

Le casse-tête

La majorité ou presque tous ces ivoiriens déguerpis n’ont pas d’endroit où aller puisqu’ils ont passé toute leur existence dans cet endroit. Les autorités n’ont encore rien dit en ce qui concerne le sort de ces dizaines de citoyens presque « jetés » à la rue alors même que c’est ce même Etat qui n’a rien fait depuis plusieurs années qu’ils se sont installés « illégalement ». Aujourd’hui aussi, l’Etat abandonne ces personnes à leur sort par cet acte de déguerpissement sans leur donner un délai raisonnable pour libérer les lieux. On peut constater des populations désespérées et surtout des jeunes ivoiriens qui ont dû interrompre la scolarité, pour se retrouver à la rue.

La population locale est pauvre et sans aucune issue de relogement en vue, n’ayant pas les moyens. Des images des démolitions publiées par Al Jazeera, montrent l’ampleur de la détresse de ces populations et les inquiétudes sur leurs visages. Contacté par Beninwebtv pour donner des précisions sur les projets du gouvernement ivoirien pour ces citoyens, les responsables du consulat général honoraire de Côte d’Ivoire à Cotonou au Bénin, ont indiqué ne pas être au courant de ce qui se passe, le Consul n’étant pas immédiatement disponible pour répondre. Qu’est-ce qui est prévu pour tous ces ivoiriens désormais sans abris ?

A suivre en février, 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A la une de l'actualité

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accepter En savoir Plus

Privacy & Cookies Policy
X