Côte d’Ivoire: Guillaume Soro porte plainte contre le procureur Adou Richard en France

L’ancien président du parlement ivoirien, Guillaume Soro, est passé à l’offensive après s’être visé par un mandat d’arrêt de la justice ivoirienne. Le député de Ferké a porté plainte, en France, contre le procureur de la République ivoirienne, Richard Adou, qu’il accuse d’avoir violé sa vie privée.

Guillaume Soro a porté plainte à Paris contre plusieurs personnes dont le procureur ivoirien, Richard Adou. « Les avocats de M. Guillaume Soro (…) ont déposé une plainte auprès du Procureur de la République de Paris (…) pour des faits de captation illicite de la vie privée, diffusion illégale, de montage illicite et de tentative d’escroquerie au jugement », a rapporté plusieurs médias. Selon le communiqué, la « plainte fait suite à la diffusion d’un enregistrement par le procureur de la République, Richard Adou, lors d’une conférence de presse au tribunal de première instance d’Abidjan, le 26 décembre 2019 et qui a motivé l’émission par ce dernier d’un mandat d’arrêt international contre M. Guillaume Soro ».

A l’instar du procureur Adou, cette plainte vise trois autres personnes (Jean-Pierre Perez, Olivier Bazin, Akim Laacher) poursuivis pour « captation illicite de la vie privée », « transmission d’une captation illicite » et « diffusion d’un montage illicite ». Depuis son retour avorté à Abidjan, Guillaume Soro est sous le coup d’un mandat d’arrêt international de la justice de son pays. Six députés dont l’ancien ministre Alain Lobognon de son mouvement GPS ont été arrêtés et incarcérés dans diverses prisons du pays. Ils ne cessent de dénoncer des poursuites politiques.

Candidat à la présidentielle 2020!

Ancien premier ministre et ex-président du parlement ivoirien, Guillaume Soro ne compte pas rester en marge des joutes électorales de 2020. Il s’est déclaré candidat à la présidentielle de 2020. Son mouvement Générations et peuples solidaires poursuit son implantation dans les différentes localités du pays ainsi qu’à l’étranger. Depuis Paris, l’ex-chef rebelle a indiqué qu’il ne négocierait pas sa candidature.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.