Un nouveau virus identifié en Chine après une pneumonie

Coronavirus: que sait-on et que faire en cas de contamination?

Apparu en décembre 2019 dans un marché de Wuhan, la capitale tentaculaire de la province du Hubei, au centre de la Chine, le coronavirus a fait une quarantaine de morts et plus de 900 personnes infectées. Des pays comme la France, les Etats-Unis, l’Australie, le Japon, la Corée du Sud ont déjà enregistré des cas de contamination. Face à cette situation qui renforce la psychose au sein de la communauté internationale, on se pose plusieurs questions, à savoir comment identifier les symptômes du virus et quelles précautions faut-il prendre en cas de contamination? 

Que faire pour ne pas être contaminé? C’est l’une des questions qui sont d’actualité, ces derniers jours, suite à l’apparition du mystérieux coronavirus qui tue et se propage de façon exponentielle, dans le monde, notamment en Chine d’où est parti l’épidémie. A cette interrogation, les ministres en charge de la santé de plusieurs pays ont apporté des réponses satisfaisantes et ont pris des mesures épidémiologiques pour préserver la santé de leurs peuples. Il faut d’abord reconnaître que les contrôles sont désormais exigés aux aéroports pour éviter l’importation du virus par un individu en provenance d’un pays infecté. En cas de contamination, il ne faut surtout pas se rendre chez son médecin traitant ou aux urgences, pour éviter toute potentielle contamination. Il faut se rendre dans les lieux indiqués par les autorités en charge de la santé de son pays pour une assistance médicale adéquate.

Comment identifier les symptômes ?

Selon les explications de Yazdan Yazdanpanah, directeur de l’Institut immunologie, inflammation, infectiologie et microbiologie à l’Inserm et chef du service maladies infectieuses à l’hôpital Bichat AP-HP, le coronavirus est un virus respiratoire. “Les symptômes principaux sont de la fièvre, un syndrome pseudogrippal, des maux de têtes, des douleurs dans les articulations et les muscles dans un premier temps. Dans un deuxième temps, des signes respiratoires, toux, crachats et essoufflements, jusqu’à des pneumonies qui peuvent être sévères dans les cas les plus graves. En sachant que l’on peut aussi développer seulement ce qui s’apparente à un simple rhume”, a-t-il expliqué.Des symptômes proches de la grippe donc, mais la préoccupation principale est de savoir si, en cas de symptômes, vous avez été en contact avec le foyer de la maladie, en ayant voyagé récemment en Chine ou en ayant été en contact avec une personne s’étant rendue dans le pays récemment. La période d’incubation du coronavirus serait “autour de sept jours, entre deux et douze jours”, avait indiqué la ministre française de la Santé, Agnès Buzyn.

Comment éviter tout risque de contamination?

Pour éviter tout risque de contamination ou de contagion, des mesures de précaution peuvent ainsi être appliquées, comme l’explique le Dr. Gérald Kierzek, médecin urgentiste et consultant santé sur LCI : “Il faut premièrement se laver les mains, prendre plutôt des mouchoirs jetables et les jeter immédiatement après, et enfin, lorsqu’on est soi-même malade, porter un masque.” Comme la grippe, ce virus se montre bien plus dangereux pour les personnes fragilisées ou à risque que pour les personnes en bonne santé. Il convient également de prendre la température plusieurs fois.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus