Un nouveau virus identifié en Chine après une pneumonie

Chine: un nouveau virus vient d’être identifié après une pneumonie

Depuis la mi-décembre, 59 personnes ont contracté une mystérieuse maladie dans le centre de la Chine. Selon les autorités sanitaires chinoises, cette maladie qui n’a provoqué aucun décès serait causée par un nouveau virus appartenant à la famille des coronavirus.

L’épidémie a débuté le mois dernier dans la grande ville de Wuhan (11 millions d’habitants). Contractée par 59 patients dans le centre de la Chine, elle serait causée par un nouveau virus, appartenant à la même famille que le SRAS (une pneumonie qui avait tué plus de 600 personnes en Chine continentale et à Hong Kong entre 2002 et 2003), ont annoncé jeudi les autorités sanitaires chinoises. «Des études plus approfondies sont nécessaires pour déterminer la source, les modes de transmission, l’ampleur de la contamination et les mesures mises en place pour contrer» la maladie, a déclaré dans un communiqué le représentant de l’OMS en Chine, Gauden Galea. «Selon les autorités chinoises, le virus peut provoquer des troubles graves chez certains patients», avait indiqué dès mercredi l’OMS, mais «il ne se transmet pas rapidement».

La maladie s’était déclarée chez les 59 personnes contaminées entre le 12 et le 29 décembre. Sept sont gravement atteintes, les autres étant dans un état stable. Huit patients guéris ont été autorisés à quitter l’hôpital, indiquait Chine nouvelle mercredi. Les patients touchés ont été placés en quarantaine, selon la Commission municipale de l’hygiène et de la santé de Wuhan. « Aucun patient n’est mort pour l’instant », précise-t-elle. L’enquête a permis de déterminer que plusieurs patients étaient des vendeurs d’un marché local spécialisé dans la vente en gros de fruits de mer et de poissons.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.