Thérèse Tanguay Dion, mère de Céline Dion et figure publique, s’est éteinte vendredi matin, à l’âge de 92 ans. © Hollywood PQ

Céline Dion: qui était sa mère, Thérèse Dion, la plus aimée des mamans du Québec ?

La mère de Céline Dion, Thérèse Tanguay Dion, est décédée dans la nuit du jeudi 16 janvier au vendredi 17 janvier 2020 à l’âge de 92 ans. C’est elle qui a su, la première, déceler son talent de chanteuse.

Affectueusement surnommée “Maman Dion” par les Québécois, la mère de Céline Dion s’est éteinte, vendredi 17 janvier 2020. Thérèse Dion avait 92 ans et souffrait de plusieurs problèmes de santé, ces derniers mois.  Véritable cheffe de clan, Thérèse Tanguay Dion a toujours cru au talent de sa fille Céline et a aussi fait d’elle la star internationale qu’elle est devenue.

Qui était Thérèse Tanguay Dion ?

Née le 20 mars 1927 dans un petit village du nord du Québec, Thérèse Tanguay épousa, à l’âge de 18 ans, Adhémar Dion. Ils vécurent ensemble toute leur vie, jusqu’à la mort d’Adhémar, à l’hiver 2003, à l’âge de 80 ans. La matriarche a mis au monde 14 enfants (neuf filles et cinq garçons), entre 1946 et 1968 : Denise, Linda, Louise, Manon, Liette, Pauline, Ghislaine, Claudette, Michel, Paul, Daniel (mort en 2016), Clément, Jacques et Céline, la benjamine, qui deviendra la star internationale. Tous jouent d’un instrument de musique. Autant d’enfants implique évidemment de grands efforts au quotidien.”Maman Dion“, souvent décrite comme celle qui dirigeait le clan Dion, avait aussi à sa mort 32 petits-enfants, 48 arrière-petits-enfants et était arrière-arrière-grand-mère 6 fois.

Céline Dion, née le 30 mars 1968, a un talent particulier. “Je voulais qu’elle devienne une grande chanteuse, mais pour démarcher des producteurs, je savais qu’il ne fallait pas qu’elle fasse des reprises. Mon plan était qu’elle chante ses propres chansons”, confiait sa mère à TVA Nouvelles. En 1980, Thérèse Dion et son fils Jacques, lui font enregistrer sa première chan­son, Ce n’était qu’un rêve. Michel, un autre de ses frères, envoie la maquette à l’agent René Ange­lil. Ce dernier, séduit par la voix de la jeune fille de 12 ans, décide de finan­cer ses premiers albums. Thérèse Dion surveille de près la relation entre sa fille et son agent. Ce dernier a quand même 26 ans de plus qu’elle et a été marié à deux reprises. La suite, on la connaît.

“Maman Dion”, la plus aimée des mamans du Québec

Femme à poigne, dynamique et passionnée,Thérèse Dion fonde en mémoire de son mari et avec le soutien de Céline et de René Angélil la maison des soins palliatifs Adhémar Dion. En 2005, elle met sur pied la fondation pour l’éducation. Cet organisme rebaptisé, l’année suivante, Fondation Maman Dion, a pour mission de donner des fournitures scolaires, des vêtements et des lunettes de vue aux enfants défavorisés. Elle crée une série de plats cuisinés sous la marque Les Pâtés de Maman Dion. Thérèse Dion participe également à des émissions culinaires. Sa générosité est récompensée. Le Canada lui décerne la médaille du service méritoire.

Alors que toute sa vie, elle a déployé son énergie à venir en aide aux autres, Thérèse Tanguay Dion a reçu, en 2019, la médaille d’honneur de l’Assemblée nationale du Québec, des mains de la ministre responsable des Aînés et des Proches. Une récompense qui n’avait, à l’époque, pas laissé insensible sa fille. “Elle est merveilleuse, c’est mon héroïne. Elle n’a pas reçu d’éducation. Elle a mis ses rêves de côté pour nous élever”, s’était exprimée Céline Dion dans une interview à Gala.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.