Bolivie-présidentielle 2020: le Président déchu, Evo Morales, présente son candidat

L’ancien Président bolivien, Evo Morales, a amorcé les préparatifs de l’élection présidentielle de mai prochain. Son parti, le mouvement vers le socialisme, sera représenté à cette élection par l’ancien ministre de l’économie, Luis Arce.

A l’occasion d’une conférence de presse depuis son exil en Argentine, l’ex-dirigeant bolivien a présenté son candidat pour la présidentielle de mai 2020. En effet, cette désignation vient confirmer les rumeurs de ces derniers jours qui prenaient, pour le successeur légitime d’Evo Morales, l’ancien chef du département ministériel en charge de l’économie, Luis Arce.

L’ancien chef de la diplomatie, David Choquehuanca, sera le colistier de Luis Arce, en clair, son vice-président, en cas de victoire de ce dernier. Ce candidat représente « Un pont entre la ville et la campagne pour poursuivre le processus de changement. Notre mouvement paysan n’exclut, ni ne rejette personne », s’est justifié Morales. Pour cette nouvelle élection de mai prochain, Evo Morales n’est pas autorisé par les nouvelles autorités de son pays à y prendre part. Et pour cause, la crise sociopolitique créée par sa réélection contestée, l’an dernier.

Morales contraint à l’exil

Après 14 ans à la magistrature suprême de la Bolivie, Evo Morales a été poussé vers la démission après s’être lâché par l’armée et la police lors de la crise post-électorale. Il a été réélu pour un quatrième mandat contesté par le principal candidat de l’opposition. De violents affrontements, entre la police et des manifestants, ont fait plusieurs morts. Morales a donc rendu le pouvoir avant de s’exiler en Argentin.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.