Bénin: Yayi, Soglo et Buhari ont planté la cour constitutionnelle

Les requis Muhammadu Buhari, Boni Yayi et Nicéphore Soglo n’ont pas répondu présents à la cour constitutionnelle ce mardi 7 janvier 2020. L’audience est renvoyée à une date ultérieure.

Le président nigérian, Muhammadu Buhari était attendu à la cour constitutionnelle du Bénin ce mardi pour avoir fermé de façon illégale les frontières. Il devrait envoyer un représentant à défaut de se présenter en personne. Mais au finish, il a fait faut bond aux sept sages. Idem pour Boni Yayi et Nicéphore Soglo qui étaient attendus pour avoir respectivement comploté contre le Bénin et saboté leur pays dans la cadre des élections législatives.

La première chambre de mise en état des dossiers du président Razaki Amouda Issifou a dû renvoyer le dossier à une date ultérieure. Rappelons que le requérant, Alain Diogo y était pour défendre son affaire. Il avait introduit le recours avec ampliation à la première dame et plusieurs autres personnalités en octobre 2019 contre les sieurs Buhari, Yayi et Soglo.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus