Bénin – Violences à Savè: un rapport de médiation transmis à Patrice Talon ce jour

La ville de Savè a été marquée par de violentes manifestations, il y a quelques jours. Native de la localité, la ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique a mené une démarche de médiation vers les différentes parties impliquées. Les conclusions de ses démarches seront transmises au Chef de l’Etat, ce lundi 20 janvier 2020.

Comme annoncé, Eléonore Lakékan Yayi a effectivement échangé avec les jeunes, notables et autorités locales de la ville de Savè, suite aux dernières violences enregistrées dans la ville. Selon Frissons Radio, la ministre transmet en ce jour le rapport de sa médiation au Président Patrice Talon, sur la situation. Selon le procureur de la République près le tribunal d’Abomey, les dernières violences ont fait deux morts parmi les civils et six blessés dans les rangs des forces de sécurité.

Neuf (09) individus, identifiés comme présumés auteurs des violences, ont été arrêtés, dont trois sont déjà déposés en prison. Selon le Maire de la ville de Savè, les dernières violences enregistrées à Savè ne sont pas liées à la crise post-électorale comme certaines personnes tentent de le faire croire.

3 commentaires
  1. la rupture dit

    Toujours les mêmes. La honte tout simplement, une honte régionale.

    1. sultan aziz dit

      Ceux sont les seuls qui ont compris..la nature et le dessein de ce régime

      Celà fera tache d’huile…et je parie qu’en une seule journée…le peuple pourra se libérer..

      J’avais déjà tout théorisé..depuis des années..

      Cette fois ci…il faudra faire comme en iran…néttoyer la vermines…par..balles,le feu…et tout ce qu’il faut..

  2. sultan aziz dit

    Des gens inconscients.. irresponsables méchants aigris..et pathologiquement atteints par la yayiphobie et la zinsouphobie..ont bien blagué les beninois..en permettant aux loups..aux imposteurs..de prendre le controle de notre pays..

    Les voilà aujourdhui..résistants philosophes..exilés…

    Et pourtant yayi avez prévenus les beninois..

    Moi j’ai pitié pour personne…

    Un choix s’assume…

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.