Bénin – ralliement tous azimuts aux partis de la mouvance : quand les communales font courir les opposants

Plusieurs figures de proue de l’opposition ont rallié ces derniers jours les deux partis proches du Chef de l’Etat, Patrice Talon, le Bloc Républicain et l’Union Progressiste. Et pour cause!

Les élections communales et municipales s’annoncent à grand pas. Dans les différentes chapelles politiques régulièrement enregistrées au regard des nouvelles lois, les réflexions tournent autour des stratégies à mettre en place sur le terrain afin de conquérir le plus grand nombre possible de sièges au soir de ces élections. Plus donc de temps à perdre et chacun y va selon ses moyens.

Comme il est souvent de tradition en de pareilles occasions, l’heure est au ralliement tous azimuts aux deux partis de la mouvance présidentielle. Le Bloc Républicain et l’Union Progressiste sont, sans nul doute, les partis les plus heureux en cette veille d’un grand rendez-vous électoral. En effet, il ne passe pas un seul jour sans que l’on annonce le ralliement ou l’adhésion à ces deux partis.

Ces soutiens viennent, pour la plupart, de certaines figures de proue de l’opposition. Le cas qui tape dans l’œil est la vague de démissions au sein du parti Union Sociale Libérale (USL) de l’homme d’affaires Sébastien Adjavon. Les anciens députés Zéphirin Kindjanhoundé et Cyriaque Domingo, Landry Vodji et bien d’autres ont décidé de quitter le navire pour mieux se repositionner sur l’échiquier politique national. Si la destination des deux premiers est déjà connue, le troisième garde toujours le suspense. Le parti Force cauris pour un Bénin émergent (FcBe) en a également eu pour son compte.

Nécessité de se conformer aux nouvelles lois

C’est un secret de polichinelle que les partis de l’opposition n’ont pas participé aux élections législatives du 28 avril 2019. C’était d’ailleurs, les premières élections organisées par le régime de la rupture soldées par des violences dans plusieurs régions du pays. Les raisons de l’absence de l’opposition seraient liées aux lois votées par la septième législature. Des textes qui seront plus tard toilettés par la huitième législature après le dialogue politique organisé les 10, 11 et 12 octobre 2019 sur l’initiative du Chef de l’Etat, Patrice Talon.

Ainsi donc, d’autres partis à l’instar des Forces cauris pour un Bénin émergent (FcBe) ont déjà reçu leurs récépissés et sont reconnus comme des partis ayant une existence légale au Bénin. Sauf cataclysme, ceux-ci pourront ainsi participer aux prochaines joutes électorales notamment les Communales et les municipales de mai 2020. Et même si les Cauris ont connu en leur sein des défections lors de la crise qui a secoué le parti, ces derniers mois, il faut tout de même souligner que certains ténors restent encore fidèles à leur parti.

S’agissant de la vague bleue, son statut actuel vis-à-vis des nouveaux dispositifs réglementant désormais la vie des partis politiques au Bénin pourrait bien expliquer les départs massifs du navire. D’ailleurs, le gouvernement par l’entremise de son porte-parole Me Alain Orounla avait, lors de ces dernières sorties, convié les partis non encore enregistrés à se mettre au pas.

Sans risque de se tromper, les “opposants reconvertis” qui ont fait allégeance au Chef de l’Etat ont bien compris la leçon en décidant de prendre leurs responsabilités. Ils n’entendent donc plus subir le même sort que celui des législatives passées.

La méfiance des pro-Talons

Certains partisans du régime de la rupture saluent ces vagues d’adhésion aux deux partis de la mouvance présidentielle parce que, selon ceux-ci, cela témoignerait de l’opportunité des réformes engagées par le Président Patrice Talon. Pendant ce temps, d’autres s’en méfient et ne tarissent de diatribes pour décourager les soutiens de la “25ème heure“. Mieux, ils pensent que leur leader charismatique devrait se méfier de ces vendeurs d’illusions.

Mais quand on sait que la demande est forte alors que l’offre est limitée, quelle sont alors les chances de réussite de ces nouveaux venus? Parviendront-ils à se faire positionner sur les listes?

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.