Bénin – Nigéria: nouvelle réaction de Buhari sur la fermeture des frontières

Depuis le 20 août 2019, le Nigeria a décidé unilatéralement de fermer ses frontières avec ses voisins dont le Bénin. Face à la communauté nigériane au Royaume-Uni ce samedi 18 janvier 2020, le président Muhammadu Buhari est revenu sur le sujet en reprécisant les raisons qui ont motivé son Gouvernement à prendre cette décision.

A lire aussi:

Pour montrer le bien fondé de la fermeture des frontières, le président nigérian explique à ses compatriotes qu’il ne s’agit pas d’une punition infligée aux pays voisins . « La fermeture de la frontière du Nigeria n’est pas destinée à punir nos voisins », a-t-il clarifié selon les propos rapportés par son Conseiller Spécial aux médias. Pour le président Buhari, la fermeture des frontières vise à neutraliser les menaces sur la sécurité et l’économie du pays.

Selon le président Muhammadu Buhari, la fermeture des frontières est approuvée par les agriculteurs nigérians. A l’en croire, cette mesure a considérablement réduit la contrebande de produits agricoles ainsi que les armes et les munitions.

Quid des démarches menées pour l’ouverture des frontières?

Depuis la fermeture des frontières des frontières nigérianes, les pays voisins, notamment le Bénin ne sont pas restés les bras croisés. Les autorités ont mené des démarches vers le Gouvernement nigérian afin que des solutions idoines soient trouvées pour l’ouverture des frontières. Ces démarches sont visiblement restées sans suite favorables.

La Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a aussi entrepris des actions pour que le Bénin, le Nigeria et le Niger puissent parvenir à un accord. Après les réunions tripartites tenues à Abuja entre les trois pays, la situation n’a pas évolué. Le Nigeria tient à ce que les pays voisins respectent rigoureusement ses exigences dont la plus importante est la prise de mesures concrètes en faveur de la lutte contre la contrebande.

Le Bénin semble résister au choc

La fermeture des frontières nigérianes est une véritable préoccupation pour les populations béninoises, notamment ceux qui commercent vers le pays de Buhari. Ils sont d’ailleurs les plus touchés par cette fermeture qui a négativement impacté leurs activités. Mais globalement, le Bénin semble bien résister à la fermeture des frontières nigérianes.

Dans son discours à la nation le 27 décembre 2019, le président Patrice Talon a expliqué que les réformes économiques engagées peuvent désormais permettre au Bénin de résister à ces genres de chocs. « Ce qu’il importe de retenir de ce choc exogène, c’est que les efforts de transformation structurelle de notre économie commencent à produire leurs effets. Ainsi convient-il de comprendre la résilience dont notre pays fait preuve face à cette crise. Désormais, nous savons donc mieux résister aux chocs de cette nature et nous continuerons à renforcer cet acquis », avait-il affirmé.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A la une de l'actualité

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accepter En savoir Plus

X