Bénin: le coup de gueule du Pr Noudjènoumè suite à un recours contre Buhari, Soglo et Yayi devant la cour

La convention patriotique des forces de gauche a réagi à la supposée convocation adressée par les conseillers de la cour constitutionnelle aux Messieurs Nicephore Soglo et Thomas Boni Yayi, tous deux anciens présidents du Bénin. Pour ce creuset  politique et syndical, cette convocation est une provocation de plus.  

Par le biais d’un message signé de son  secrétaire exécutif national, la convention des forces de gauche a réagi à la requête déposée par le sieur Alain Diogo contre Boni Yayi, Nicéphore Soglo et Muhammadu Buhari. Faisant suite à ladite requête, les conseillers de la cour constitutionnelle ont convoqué ces personnalités ou leur représentant devant la haute juridiction ce mardi 7 Janvier 2020. En effet, par lettre N° 3111/CC/SG/SGAI  en date de décembre 2019, la Cour Constitutionnelle du Bénin vient de convoquer à comparaître ou à se faire représenter devant elle, les Présidents Boni Yayi, ancien Président de la République du Bénin et Nicéphore Dieudonné SOGLO ancien Président de la République du Bénin « le 07 Janvier 2020 à 9 heures, dans la salle des audiences publiques de la Cour Constitutionnelle, sise au lot 16006, zone A, les Cocotiers, route de l’aéroport, rue attenant à l’hôtel de l’Entente ».

Pour la convention des forces de gauche, il n’est pas compréhensible que la haute juridiction ait déclaré recevable le recours contre un Chef d’Etat Etranger et de surcroît en exercice, pour répondre éventuellement d’une action rentrant dans l’exercice de la souveraineté d’Etat. Selon ce regroupement, la conduite de la cour constitutionnelle est “simplement ridicule pour ne pas dire ubuesque”. “Puisque dans le libellé du recours, Le Président Buhari est l’auteur à titre principal de la fermeture de la frontière, le Président Yayi n’en est que co-auteur. De quelle norme constitutionnelle béninoise violée doit répondre un Chef d’Etat étranger et de surcroît en exercice ?!! Quel article de la Constitution a été violé ?” s’interroge la CPFG. Pour Philippe Noudjènoumè, des requêtes du genre émanent de “plaisantin” doivent être simplement déclarées irrecevables et classées sans suite.

Pour rappel, le 31 octobre 2019, la Cour constitutionnelle a enregistré un recours en rapport avec la fermeture des frontières nigérianes qui dure depuis plusieurs mois. Dans ledit recours, les anciens présidents du Bénin, Boni Yayi, Nicéphore Dieudonné Soglo et le président nigérian, Muhammadu Buhari sont indexés. Dans le cadre de l’audience de mise en état prévue pour ce mardi 07 janvier 2020, ces différentes personnalités sont donc attendues devant la Haute Juridiction pour être écoutées. Dans son recours, Alain Diogo accuse Boni Yayi et Muhammadu Buhari d’être à l’origine de la fermeture unilatérale des frontières nigérianes. Quant à Nicéphore Soglo, il est accusé d’avoir saboté les dernières élections législatives à polémiques.

9 commentaires
  1. KLOGBODJI dit

    Et pourtant toi Philippe tu as signé cette requête

  2. Alphonse Gbetoho dit

    Ces soit disant sage là font honte pour mon pays je me pose la question de savoir où ils ont reçu leur formation et comme le ridicule ne tue pas ils font ce qui leur arrive à la tête Buhari n a pas leur temps et que si j étais à la place des deux illusres présidents je vais boycotté tout simplement cette convocation

    1. Sekarou. dit

      C’est le désert de compétence prôné par leur maître.

  3. Garba Mouhamadou Awali dit

    Cette convocation n’a pas de qualificative. C’est grave. Bouhari convoqué par la cour constitutionnelle du Bénin. En fonction de quelle loi ? Pourquoi ? Nous sommes en quel droit ?

  4. Zeus WINNER dit

    Bonjour chers Béninoises et Béninois !
    Ne nous leurrons pas la face ! Cette convocation (d’un président en exercice d’un pays souverain qu’est le Nigeria)est la pire erreur et la pire bêtise que votre soi-disant institution “respectueuse” et “respectable” ait commises !

    Pour qui vous prenez-vous, Cour Constitutionnelle du Bénin ? Apparemment, vous vous prenez pour un des instruments bidons de Talon et son gouvernement “à la con” ?

    J’ose croire que les Béninois sont des gens intelligents , mais là, c’est gravissime !

    Convoquer le président Muhammad BUHARI , président du Nigeria à venir comparaître devant une ridicule institution qu’est votre Cour Constitutionnelle ? C’est le monde à l’envers !

    Depuis que ce singe à accédé au pouvoir au Bénin, les Béninois ne que l’ombre d’eux-mêmes et sont logés au dernier rang de la démocratie en Afrique ! Qui l’eût cru, que 26 ans après la tenue de la Conférence Nationale du Bénin (du 19 au 28 Février 1990), le Bénin puisse tomber si bas dans les ruines et poubelles de l’histoire africaine ?

    Reprenez la situation en mains, chers frères Béninois !

    Le salut de votre pays est entre vos mains et le destin se votre nation dans votre attitude quotidienne !

    À vous de jouer !

    Zeus WINNER

    1. Adjinankou imelda dit

      Je suis triste pour mon pays.

  5. Sandrine dacruz dit

    Ces non sages ”appelés sages” sont en réalité la honte du benin et pas seulement, ils sont aussi la honte de tout un continent : notre AFRIQUE

  6. DJOBIDO dit

    Cette Cour se discredite elle même

    Plus rien n’est serieux dans cette republique

  7. Adjinankou imelda dit

    Quelle honte… J’ai peu pour l’avenir du bénin.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus