A la UnePolitique

Bénin: la réaction de Bénoît Dègla sur les violences de Savè

Le député de la 10ème circonscription électorale, Bénoît Dègla a été reçu sur l’émission « Ma part de vérité » de Golf Tv de ce dimanche 19 janvier 2020. L’élu a au cours de son intervention, donné son point de vue sur plusieurs sujets brûlants de l’actualité nationale dont les violences enregistrées dans la commune de Savè.

Le député du parti Bloc Républicain déplore les derniers événements qui sont survenus dans la ville de Savè, une localité comprise dans sa circonscription électorale. Selon l’homme politique, il est temps que l’Etat prenne ses responsabilités pour mettre fin à ces genres de situation. Pour lui, les jeunes ne doivent pas se croire au dessus de la loi en barricadant la route inter-Etat et violenter des véhicules.

Toutefois, le vice-président du groupe parlementaire BR de la huitième législature a appelé ses frères de la 10 ème circonscription électorale à la retenue et à permettre aux forces de l’ordre de faire revenir la paix dans la localité. Car, à l’en croire, le pays a besoin de tous ses fils unis pour sa construction. Les populations, quelle que soit la raison, doivent miser sur les voies légales et pacifiques pour préserver la paix dans la République.

Une récurrence des violences dans cette région

Depuis les élections législatives du dimanche 28 Avril 2019, la Commune de Savè s’est abonnée à la violence. Déjà en Juin de la même année, un affrontement violent entre chasseurs et forces de l’ordre a occasionné plusieurs blessés graves aussi bien dans le rang des chasseurs que celui des forces de l’ordre. Si les premières violences étaient liées aux élections législatives dernières, celles-ci concernent l’arrestation d’un jeune homme sorti récemment de la prison pour avoir bénéficié de la loi d’amnistie du chef de l’Etat, qui a été interpellé car ayant renoué avec des menaces à l’encontre de certaines autorités. Toute chose qui a créé le soulèvement d’une frange juvénile.

L'actualité en vidéo

3 commentaires

  1. arrestations arbitraires, violences répétées surtout envers des groupes ethniques, etc… c’est le retour de la barbarie, de la sauvagerie,… pour un peuple au passé esclavagiste. le Bénin est-il entrain de devenir une minable dictature criminelle raciste et régionaliste ?

    1. Le régionalisme a toujours plané sur le Bénin. Le statut quo était trouvé tant que le président était du septentrion. Mais dès que ça bascule vers le Sud, alors le bénin est tout de suite menacé. je vous laisse faire le bilan des 30 dernières années et vous me dirais qui se prend pour plus Béninois que l’autre dans ce pays. REFLEXION REFLEXION

      1. Héeee oui…

        L’ame,le corps et l’esprit de ce peuple est détenu par les nordistes…qui ont le sens élévé de la cohésion

        Les absolutistes pathologiques…f…dés qu’ils prennent le pouvoir…leur coté mesquin..dominateur…mauvais…intrigueurs sortent dehors

        C’est hélas la vérité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Pour continuer à bénéficier gratuitement des services de ce site, vous devez d'abord supprimer votre bloqueur de publicité