Bénin: la loi modificative de celle instituant la Criet envoyée au parlement

Le gouvernement de Patrice Talon a tenu son premier conseil de l’année 2020 ce mercredi 8 janvier. Un décret est adopté pour la relecture de la loi portant création, organisation et fonctionnement de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet).

Le gouvernement veut se conformer aux exigences de la cour constitutionnelle et celles de la cour africaine des droits de l’homme et des peuples (Cadhp). En conseil des ministre ce jour, il est adopté un décret de transmission de la loi modificative de l’ancienne. Ainsi le texte transmis à l’Assemblée nationale vise à affiner, d’une part, l’énumération indicative des infractions relevant de la compétence de la CRIET et, d’autre part, à instaurer le double degré de juridiction de jugement.

Pour ce faire, une chambre de jugement et une chambre des appels y seront instituées. Aussi, sera-t-il procédé à une augmentation de l’effectif du ministère public et du greffe, indique le conseil des ministres. Il faut rappeler que cette cour a été instituée dans le but de lutter efficacement contre la délinquance financière, le détournement de deniers publics, la détention ou la commercialisation de la drogue et le terrorisme. Plusieurs autorités y sont déjà allées pour diverses affaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus