Bénin: flou autour de la démission des FCBE de la “Résistance”

A deux reprises la démission du parti Forces Cauris pour un Bénin Émergent (FCBE) du mouvement la “Résistance” a été annoncée. La première fois c’était Théophile Yarou qui l’avait affirmée au moment où le parti était divisé. Le second camp avait démenti; mais après la réconciliation la question est de nouveau agitée. Sur l’émission “100% Bénin” de Sikka Tv, Laurent de-Laure Faton, secrétaire à l’économie numérique des FCBE a déclaré que le parti n’est plus membre de la “Résistance”.  Très tôt il a été contredit par d’autres responsables du parti.

Le parti FCBE est-il toujours membre de la “Résistance”? La question mérite d’être posée au vu du flou qui s’entretient depuis quelques jours. Selon l’ancien président Nicéphore Soglo, figure de proue de la “Résistance” interrogé par Frissons Radio, le parti de Boni Yayi n’a adressé aucune lettre de démission. Pour un responsable du parti FCBE, Laurent de-Laure Faton n’a pas qualité pour “sortir les FCBE de la Résistance”. Il a par la suite réaffirmé l’appartenance du parti au mouvement de “Résistance” qui a vu le jour au lendemain des législatives de 2019 tenues sans l’opposition.

Pour mettre fin à ce flou, les responsables du parti FCBE sont invités à situer clairement leur position par rapport à ce regroupement de partis d’opposition. De toutes les façons, les relations entre les FCBE et les autres partis de la “Résistance” ont certainement pris un coup depuis l’obtention du récépissé d’enregistrement par le parti de Boni Yayi. Aujourd’hui, le FCBE ont la possibilité de participer au processus électoral au même titre que tous les autres partis reconnus par le ministère de l’Intérieur et de la Sécurité Publique; ce qui n’est pas le cas de l’USL, RE, PCB qui sont toujours sans statut juridique.

3 commentaires
  1. Michelarchange dit

    Croyez vous que le régime dit de la rupture ait donné le certificat de conformité aux FCBE de gaieté de cœur? Non, évidemment, il a fallu une levée de boucliers au sein des partis BR et UP notamment Wallis zoumarou, doublé à cela la pression du Nigeria avec la fermeture des frontières, pour contraindre ce régime à libérer cet certificat confisqué avant les législatives, c’est aussi simple que cela

    1. louis dit

      Quand je lis des réflexions comme xa , je reste sur ma soif. Tout le monde à suivi le déroulement des choses en ce moment… et vous venez raconter des ……pareilles … Moi je ne voudrais pas laisser mon cerveau trop au repos.

  2. la rupture dit

    Véritable cacophonie. C’était quand même prévisible, ça va surprendre ceux que ça peut surprendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus