Bénin-Décès de l’opposant Bio Zakari Adam : deux versions alimentent la polémique

 L’ex-pensionnaire de la prison civile de Cotonou est décédé. Bio Zakari Adam a été tué dans la nuit de ce lundi 20 janvier à son domicile. Les circonstances de son décès varient d’une source à une autre en attendant la version officielle de la famille de la victime.

Selon Habib Ahandessi, il a été attaqué par 4 personnes (dont les identités n’ont pas été révélées) devant son portail.  Bio Zakari Adam a réussi à les terrasser. Ils étaient obligés de revenir quelques instants plus tard avec un groupe armé de coupe-coupe pour l’achever, selon le récit de l’activiste qui, lance un appel à la vigilance. D’autres réactions sont allées dans le même sens et parlent d’individus inconnus. Pendant ce temps, une autre version rapporte que  Bio Zakari Adam a été abattu à Gbétagbo dans la commune d’Abomey-Calavi  par un conducteur de taxi-moto. Selon le récit relayé sur les réseaux sociaux, il sonnait zéro heure quinze minutes, du dimanche 19 janvier, devant une buvette quand la dispute a commencé entre la victime et son rival, tous deux résidant à Gbétagbo. Selon les recoupements, les nommés Agbogbé Mathieu (Zémidjan) et Bio Zakari Adam sont d’abord allés aux mains avant d’être séparés par les curieux observateurs. Quelques minutes plus tard, le conducteur de taxi-moto revient sur les lieux avec ses trois frères munis d’armes blanches. C’est ainsi que Bio Zakari Adam a été poignardé et blessé à la tête.

Il a été transporté de toute urgence à l’hôpital de zone d’Abomey-Calavi puis renvoyé vers le Centre national hospitalier et universitaire (Cnhu) de Cotonou, Bio Zakari Adam a trouvé la mort en cours de route.

Rappelons que Bio Zakari Adam  a passé plusieurs mois en prison dans le cadre des événements des 1 et 2 mai 2019. Il a été libéré à l’instar d’autres activistes le 08 novembre suite au vote de la loi d’amnistie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.